x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 25 mars 2022 | AIP

La Côte d’Ivoire évalue le potentiel d’approvisionnement de ses marchés locaux

Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sidi Tiémoko Touré a ouvert, vendredi 25 mars 2022, à Yamoussoukro, un atelier réunissant les acteurs de son département ministériel au sujet de la collecte des données sur la disponibilité des ruminants en Côte d’Ivoire.


L’atelier se tient dans un contexte sous régional marqué par des crises politiques chez les principaux pourvoyeurs de la Côte d’Ivoire en viande, le Mali et le Burkina faso.


« Depuis le 12 janvier aucun camion de bétail en provenance du Mali n’a été enregistré sur les marchés ivoiriens avec pour conséquence une baisse globale des approvisionnements en bétail d’environ 10% et des risques de hausse des prix du bétail et de la viande », a révélé le ministre Sidi Touré.


Malgré son fort potentiel productif en termes de bétail, la production nationale totale de viande et abats ne couvre que 35% de la demande nationale.


L’objectif de l’atelier de Yamoussoukro sera de former les directeurs régionaux (DR), les directeurs départementaux (DD) et des agents enquêteurs (AE) à la collecte de données dans l’optique d’évaluer sur l’étendue du territoire national, les capacités d’approvisionnement des marchés par le cheptel national de ruminants, et disposer à terme de données sur les exploitations nécessaires pour l’identification des animaux et des exploitants.


« Ainsi, vous comprenez l’importance de cette formation qui nous permettra de disposer des leviers pour apprécier et prévenir les susceptibilités d’approvisionnement des marchés qui reste une priorité pour le gouvernement de son Excellence M. Alassane Ouattara à qui nous exprimons notre profonde gratitude », a soutenu le ministre des ressources animales et halieutiques devant les participants.


Ces derniers, au terme des travaux devront s’approprier le questionnaire d’enquête et maitriser les outils de collecte et de transmissions de données.


La baisse des arrivages en provenance du Mali et du Burkina faso a poussé le ministère des ressources animales et halieutiques à mettre en place un comité de suivi de l’approvisionnement des marchés ivoiriens dont les concertations ont permis d’arrêter six mesures d’urgence et une autre à moyen et long terme.


(AIP)


gso/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ