x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 27 mars 2022 | AIP

Remise de vivres à cinq cantines scolaires de la DRENA de Dimbokro

Le Conseil national pour la nutrition l’alimentation et le développement de la petite enfance (CONNAPE) a remis des vivres à cinq établissements scolaires de la direction régional de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, samedi 26 mars 2022, à Dimbokro.


Ce don a été fait lors d’une cérémonie en présence du corps préfectorale, des autorités éducatives et coutumières et des nombreux élèves et parents d’élèves.


Les écoles primaires publiques (EPP) concernées sont l'EPP Sokouradjan 3, EPP Sokouradjan 4, EPP Utexci 2 et EPP Soungassou 1 et EPP Soungassou 2. Le représentant du secrétaire exécutif du CONNAPE, Koné Oumar a remis ces vivres au préfet de région Coulibaly Yahaya.


Ils sont composés de 25 sacs de riz de 50 kg, cinq bidons de 25 l d’huile et d’un carton de tomates, 20 cartons de pâtes alimentaires, 20 cartons de sardines et quatre paquets de sel.


Il a fait remarquer que cette action s’inscrit dans la vision du président de la République, Alassane Ouattara qui est de lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes.


Le préfet Coulibaly Yahaha s’est félicité de ce geste qui vient aider à la pérennisation des cantines, problème majeur auquel la population scolaire est confrontée dans la région.


Il a engagé les autorités éducatives à une bonne utilisation afin que le don « parvienne effectivement aux vrais bénéficiaires que sont les écoliers ». Il a salué le ministre de l’Economie et des finances, Adama Coulibaly pour avoir facilité la remise de ces vivres à ces cantines scolaires dans la région.


Le directeur régional de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (DRENA) de Dimbokro, Sékongo Yacinthe a remercié la structure donatrice pour ce geste de « haute portée sociale ».


Il a déploré le fait que la pérennisation de la cantine scolaire dans la région se heurte à de nombreux problèmes, notamment l’orpaillage clandestin qui fait que les communautés villageoises ont du mal à prendre le relais dans la fourniture des vivres.


Cette année scolaire 2021/2022, les cantines scolaires ont servi un repas chaud aux 12 077 rationnaires du N’zi pendant 23 jours avant de fermer leur porte à la mi-mars 2022.

(AIP)

ik/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ