x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 7 avril 2022 | AIP

Des groupements associatifs de Tabou veulent se constituer en PME

Tabou- Des associations, coopératives et groupements de Tabou se sont engagés à s'organiser afin d'atteindre le statut de Petites et moyennes entreprises (PME), lors d'une mission effectuée dans la région, mardi 05 avril 2022 par l'ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne en Côte d'Ivoire, Ingo Herbert et de la représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Carol Flore-Smereczniak.


A l'issue d'une visite d'une petite unité de fabrication de pavés au village de Outouké 2, le président de l'association "Bahewa", Marc Gnessoa Hié, en charge de cette unité, a indiqué que son association composée d'une quinzaine de membres a déjà pris des initiatives pour faire grandir la structure en prenant contact avec les différents services de Tabou et des opérateurs économiques.


"Notre objectif est d'avoir de grosses commandes pour avoir assez d'argent et augmenter notre capacité de production", a-t-il souhaité, avant de remercier la République fédérale d'Allemagne et le PNUD de les avoir sortis de la pauvreté et les rassurer qu'ils se sont déjà mis en mission pour réussir.


La présidente du groupement des femmes productrices d'attieké du village de Yocobo 2, Bénédicte Marie Bla, a quant à elle, rassuré ses hôtes en affirmant que son unité commence à distribuer l'attiéké dans tout le département. "Nous avons pour objectif d'agrandir notre unité pour pouvoir satisfaire toutes les commandes. Nous comptons même acheter bientôt un véhicule pour nos livraisons", a-t-elle fait savoir, relevant qu'elle reçoit des commandes de certains pays limitrophes comme le Liberia et le Burkina Faso, ce qui constituent une chance pour son unité.


"Ne vous contentez pas seulement des projets que nous avons réalisés pour vous. Mettez-vous au travail pour les développer, les faire grandir. Avec le travail, le courage et la détermination, vous allez y arriver. À votre tour, vous pouvez donner du travail à d'autres personnes, à vos frères et sœurs qui vont aussi prospérer comme vous" ont conseillé M. Ingo et Mme Smereczniak à ces différentes associations qu'ils financent.


Le préfet de Tabou, Mme Kalidja Kouamé, a souhaité que d'autres partenaires au développement suivent l'exemple de l'Allemagne et du PNUD "parce que les besoins sont énormes en terme de développement et de lutte contre la pauvreté dans sa circonscription".


L'administrateur civil a demandé aux populations bénéficiaires des projets d'œuvrer effectivement à la transformation de ces petites unités en PME et en de grandes entreprises qui vont booster le développement de leur région. "Certaines grandes entreprises que vous voyez ont commencé comme vous, avec de petites unités. C'est donc un défi que vous devez relever", a-t-elle souligné.


Dans le cadre de leurs activités, l'Allemagne et le PNUD ont mis en place dans le village de Kablaké, un comité de cohésion sociale, de protection et de paix "pour favoriser la cohabitation pacifique et le vivre ensemble." En outre, un préau et un bâtiment de trois classes ont été construits dans le village de Ménéké.


Tous ces projets dans la zone de Tabou ont été réalisés dans le cadre du "projet d'appui à la prévention des crises et à la consolidation de la cohésion et de l'inclusion sociale" conclu entre le Gouvernement ivoirien, L'Allemagne et le PNUD, entamé en 2017 pour prendre fin en février 2022.


bb/zaar/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ