x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 20 avril 2022 | Abidjan.net

Côte d’Ivoire: FrieslandCampina, producteur de Bonnet Rouge, démarre ses activités en faveur du développement de la chaîne de valeur lait

© Abidjan.net Par DR
Côte d’Ivoire: FrieslandCampina démarre ses activités en faveur du développement de la chaine de valeur lait

FrieslandCampina, en partenariat avec le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques (MIRAH), a démarré, le 14 avril 2021, ses activités de développement de la chaîne de valeur lait, par la tenue d’un atelier de formation de formateurs au sein de l’Ecole Supérieure d’Agronomie de l’INP-HB à Yamoussoukro. 

L’atelier a réuni 32 formateurs sélectionnés par le MIRAH pour bénéficier du partage de connaissances afin de les relayer auprès des éleveurs.


Pour rappel, le 23 septembre 2021, en visite au sein de le société FrieslandCampina à l’occasion de la célébration des 100 ans de la marque Bonnet Rouge et de l’inauguration du bureau régional Afrique de l’Ouest de FrieslandCampina, le Premier Ministre Patrick Achi avait exhorté la direction de FrieslandCampina à procéder à un transfert de compétences et de technologie des Pays-Bas, afin de créer en Côte d’Ivoire une filière laitière totalement intégrée. Le 30 novembre 2021, FrieslandCampina et le MIRAH signaient un accord-cadre pour définir le cadre de leur collaboration et créaient ainsi le Centre Néerlandais d’Excellence Laitière en Côte d’Ivoire.


Suite à la création du Centre Néerlandais d’Excellence Laitière en Côte d’Ivoire (CI – NDEC), FrieslandCampina a œuvré à la recherche de partenaires pouvant appuyer le NDEC dans la réalisation de la mission de développement de la chaine de valeur lait en Côte d’Ivoire. Plusieurs partenaires néerlandais se sont ainsi engagés aux côtés du NDEC, au rang desquels nous pouvons citer 2SCALE, Cowsignals, Agriterra, De Heus avec sa filiale locale Koudijs, la Fondation de la banque néerlandaise Rabobank, l’université Van Hall Larenstein, Dairy Campus de l’université de Wageningen. Au rang des partenaires locaux nous avons l’université Nangui Abrogoua, l’université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo et l’Ecole Supérieure d’Agronomie à l’INP-HB de Yamoussoukro. 

Rappelons que ce partenariat s’effectue sous la houlette de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas en Côte d’Ivoire.


Après cette phase active de recherche de partenaires, le NDEC initie aujourd’hui sa première action de formation. Pendant 2 jours les formateurs depuis la Hollande ont dispensé des connaissances à un pool de formateurs nationaux qui à leur tour se chargeront de les relayer aux éleveurs. Dans son allocution d’ouverture, le directeur régional de FrieslandCampina Afrique de l’Ouest, Roger Adou, a affirmé que cet atelier est la première de nombreuses initiatives que sa société entreprendra de concert avec le MIRAH pour la transformation de la filière lait en Côte d’Ivoire : « Excellence Monsieur le Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, FrieslandCampina s’est engagé à œuvrer en partenariat avec vous pour transformer la chaine de valeur lait, et nous y sommes, nous allons le faire ensemble. Cet atelier de ce matin est la première de nombreuses autres initiatives que nous allons mener de façon concertée avec vos collaborateurs, en vue du transfert du savoir et du savoir-faire hollandais en matière de production de lait, au bénéfice de nos éleveurs. » Il a ensuite engagé les participants à s’approprier les connaissances pour bien les relayer aux éleveurs : « A vous, messieurs les participants à cet atelier, je voudrais vous exhorter à vous approprier les connaissances qui seront partagées durant ces 2 jours de formation, afin d’aller les relayer aux éleveurs dans toutes les contrées de notre pays. Vous êtes un maillon essentiel dans cette chaine de transmission, et je voudrais insister sur ce rôle capital que vous devez jouer. Je compte sur vous pour nous aider à réaliser ce rêve merveilleux de la transformation de notre chaine de valeur lait, en vue de l’autosuffisance totale de la Côte d’Ivoire en matière de lait. »  


Représentant Son Excellence Madame l’Ambassadeur du Royaumes des Pays-Bas en Côte d’Ivoire, Monsieur Thonon Zacharie a affirmé que « Les Pays-Bas ont pour ambition globale d’être reconnus comme un partenaire dans la co-création de solutions pionnières pour les défis mondiaux afin de "Résoudre ensemble les défis mondiaux".» Puis d’ajouter, « Aujourd’hui, Monsieur le Ministre, je puis affirmer sans ambages que les solutions intelligentes néerlandaises sont les meilleures pratiques pour atteindre l'ensemble des objectifs de développement durable. Ce pourquoi nous tendons la main à nos partenaires internationaux, fondés sur la ferme conviction que le partenariat est la seule voie à suivre. Travailler ensemble et partager nos connaissances et notre expertise sont cruciaux. De cette façon, nous pouvons nourrir les talents et ajouter de la valeur pour ouvrir la voie vers un avenir durable. »


Le représentant du Monsieur des Ressources Animales et Halieutiques, Monsieur le Conseiller Technique, Dr Kagnomou Marcel, a rappelé que « La production laitière en Côte d’Ivoire demeure insignifiante par rapport au volume de lait et produits laitiers consommés. Elle est estimée à 34 000 tonnes sur un volume moyen annuel consommé de l’ordre de 178 000 tonnes. La contribution nationale ne représente que 19%. Le déficit de 81% est importé pour un coût moyen annuel évalué à 45 milliards de FCFA ». Il a souligné aussi les actions mises en œuvre pour combler ce déficit, à travers notamment la Politique Nationale de l’Élevage, de la Pêche et de l’Aquaculture (PONADEPA), programme qui selon lui constitue le cadre cohérent de programmation des investissements publics et privés dans le secteur des

ressources animales et halieutiques en Côte d’Ivoire.


Madame Ouattara Nah, Directrice des Productions Animales au MIRAH, a tenu à souligner « que le présent atelier organisé par le MIRAH et FrieslandCampina vise à apprendre aux participants la maitrise des aspects majeurs et innovants de la technique de production laitière, la maitrise des méthodologies et techniques de formation, et l’élaboration correcte des supports de formation.


L’atelier de formation qui s’est tenu les 14 et 15 avril 2022 a été animé de façon hybride, avec par des formateurs connectés en streaming depuis la hollande, et des travaux de terrain conduits à la ferme de l’ESA. Un programme sera établi pour déployer les formateurs sur le terrain afin de relayer les connaissances apprises aux éleveurs.


Pour rappel, FrieslandCampina appartient à l’une des plus grandes coopératives de fermiers laitiers au monde. La société réalise un chiffre d’affaires de 12 milliards d’Euros et commercialise ses produits dans plus de cent pays dans le monde. Elle détient plus d’une centaine de marques de produits laitiers sous différentes formes : boissons à base de lait, fromages, produits de nutrition infantile et pour les seniors et ingrédients à base de lait pour d’autres industries. Le développement des chaines de valeur locales est un programme à part entière de FrieslandCampina qui l’a déjà déployé dans de nombreux pays en Asie comme la Chine, l’Indonésie, la Malaisie, le Pakistan, le Vietnam, les Philippines, la Thailande, et aussi en Afrique au Nigéria.

La marque Bonnet Rouge est une marque déposée de FrieslandCampina produite en Hollande et en Côte d’Ivoire. La marque est présente dans une douzaine de pays en Afrique de l’Ouest et est commercialisée sous forme de lait concentré non sucré, lait concentré sucré, lait en poudre, lait UHT et dessert lacté.


AN

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ