x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le dimanche 24 avril 2022 | AIP

Les employés de la SUCAF-CI plaident pour l’allègement des taxes des entreprises sucrières

Les employés de la Sucrerie africaine en Côte d'Ivoire (SUCAF-CI) ont plaidé vendredi 22 avril 2022, pour l’allègement des taxes et impôts des entreprises sucrières, une condition nécessaire à l'atteinte de l'objectif de 125 000 tonnes de sucre en 2025.


Cette doléance a été émise lors des festivités marquant la fin de campagne sucrière 2021-2022, à Badikaha, dans le département de Niakara (Centre-nord, région du Hambol), à l’endroit du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobénan Kouassi Adjoumani, et au représentant du ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba.


Le porte-parole des employés de l'entreprise, Yaya Yéo, demande "un coup de pouce supplémentaire aux entreprises sucrières par l'allègement de certaines taxes fixes et impôts". Ces mesures, a-t-il indiqué, sont nécessaires et indispensables pour garder le cap et espérer de nouvelles performances en termes de rendement annuel.


Pour M. Yéo, cette condition est sine qua non à la protection de la filière sucrière nationale par le Gouvernement ivoirien, et permettra de garantir l’emploi pour l'ensemble des acteurs locaux du secteur.


Il a, par la suite, appelé le président du Conseil d'administration (PCA), Joseph Kouamé Kra, et son directeur général (DG), Jean-Pierre Champeau, à œuvrer de tout moyen afin de " soutenir et aider les travailleurs et travailleuses à maintenir un niveau de vie acceptable face à l'inflation des prix".


La campagne sucrière 2021-2022 a produit 112 324 Tonnes de sucre pour une récolte de 1 150 000 tonnes de cannes, "un résultat de production jamais égalé dans l'histoire du sucre en Côte d'Ivoire", a soutenu Yaya Yéo.


Les festivités marquant la fin de la campagne sucrière 2021-2022, une célébration annuelle à l'initiative de la SUCAF-CI, se sont déroulées au village Extension, dans la sous-préfecture de Badikaha (Niakara) et ont enregistré la présence des chefs traditionnels et religieux, des élus et corps préfectoral issus des régions du Tchologo (Ferkessédougou) et du Hambol (Katiola), deux divisions territoriales abritant les installations de ladite entreprise.


Des défilés pédestres et motorisés ainsi que des prestations de danses folkloriques et des rencontres sportives ont meublé ces festivités.

(AIP)

jbm/eaa/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ