x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 13 mai 2022 | Abidjan.net

COP 15 à Abidjan : la Société Civile invitée à mutualiser les efforts et à parler d’une même voix (Déclaration)

© Abidjan.net Par Paul-richard
COP 15 à Abidjan : la Société Civile invitée à mutualiser les efforts et à parler d’une même voix (Déclaration)
Les coalitions des organisations intervenant dans le domaine de l’environnement, réunies pour la mise en œuvre de plusieurs actions en marge de la COP15, dans l’optique de conjuguer leurs efforts pour la réussite de cet événement, mais aussi et surtout, pour l’application de différentes décidons issues de cette rencontre.

Les coalitions des organisations intervenant dans le domaine de l’environnement, réunies pour la mise en œuvre de plusieurs actions en marge de la COP15, dans l’optique de conjuguer leurs efforts pour la réussite de cet événement, mais aussi et surtout, pour l’application de différentes décidons issues de cette rencontre.


Pour elle, il est nécessaire que la société civile ivoirienne soit impliquée davantage dans les prises de décisions et dans les mises en œuvre des projets dans le domaine de l’environnement.


Pour ce faire, la société civile s’est toujours engagée aux côtés du Gouvernement de Côte d’Ivoire, afin de jouer sa partition pour l’atteinte desdits objectifs. C’est ainsi qu’elle entend prendre part, à toutes les activités que réalise l’Etat de Côte d’Ivoire et les partenaires techniques et financiers.


D’ailleurs, il faut le rappeler, l’ONU reconnaît et accorde une grande importance au partenariat avec la société civile, parce qu'elle fait progresser les idéaux de l'Organisation et qu'elle appuie ses efforts. C’est à juste titre qu’elle estime que la société civile représente le "troisième secteur" de la société, aux côtés du Gouvernement et du monde des affaires.


Situation du contexte


La COP sur la désertification se tient chaque deux (2) ans dans un pays désigné. La Côte d’Ivoire a eu l’honneur d’abriter cette quinzième session qui a pour thème ''Terres, vie, patrimoine d'un monde précaire vers un avenir prospère''. Nous voulons saluer ici les autorités ivoiriennes ainsi que le Comité d’Organisation de la COP 15 qui met tout en œuvre pour assurer et garantir un bon séjour aux délégations étrangères, particulièrement aux organisations sœurs de la société civile, tant au niveau de l’hébergement, de la fluidité de la mobilité et de l’ensemble des dispositions prises pour rendre agréable leur séjour en terre ivoirienne. C’est donc une fierté pour nous et nous les en félicitons car ils démontrent une fois de plus que la Côte d’Ivoire reste toujours attachée à son hospitalité légendaire.


Malheureusement, ce n’est pas le cas pour les organisations de la société civile locale ivoirienne qui subissent d’énormes difficultés pour leur participation efficace aux travaux de la COP 15. De quoi s’agit-il ?


Depuis l’annonce de la tenue de la COP 15, la société civile ivoirienne a entrepris quelques actions en vue d’accompagner la réussite de cette Conférence Internationale et soutenir « l’Initiative d’Abidjan ». Il s’agit notamment :


(i)     l’atelier national d’élaboration de plaidoyer pour la promotion et la vulgarisation de l’agroécologie dans les politiques de lutte contre la désertification et la sécheresse, dans le mois de mars 2022 ;


(ii)    une mission de consultation des populations rurales en vue de les informer et recueillir leurs contributions pour la prise en compte de leurs préoccupations dans les décisions ;


(iii)   des séances de rencontres avec le comité d’organisation de la COP15.


 


Les acquis importants, les leçons apprises, les défis liés voire les résultats, contribueront à la promotion, à l’appropriation par les acteurs, mais aussi et surtout au renforcement du processus inclusif et participatif de la société civile à la « l’Initiative d’Abidjan » à la COP 15.


Malheureusement, force est de constater que tous les efforts consentis par les acteurs de la société civile pour rencontrer le comité d’organisation afin de prendre une part active sont restés sans suite notable.


Difficultés majeures :


§ Les organisations de la société civile ivoirienne sont laissées pour contre et elles n’ont aucun interlocuteur à qui s’adresser et prêt à les écouter ;


§ Plusieurs organisations de la société civile n’ont pu s’inscrire pour avoir une autorisation dans le temps pour participer à la COP 15. Cela est démontré par la faible représentativité des organisations de la société civile ivoirienne dans les travaux du panel de la société civile (CSO panel) depuis la réunion préparatoire du dimanche 08 mai jusqu’à ce jour ;


§ Même si elles ne sont pas hébergées, les organisations de la société civile sont confrontées au problème récurrent de mobilité car elles ne bénéficient d’aucun frais de déplacement ce qui justifie certains retards aux ateliers.


Propositions


Au vu de ce qui précède, nous, OSC ivoiriennes :


1- Lançons un appel aux OSC à nous contacter pour mutualiser nos efforts et parler d’une même voix que les structures accréditées afin d’échanger et mettre en place une bonne stratégie de communication avec nos autorités ;


2- Plaidons auprès du Gouvernement ivoirien pour soutenir notre participation aux travaux en nous accompagnant avec les moyens nécessaires ;


Par ailleurs, demeurant optimistes sur le fait « qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire », nous gardons confiance en l’Etat de Côte d’Ivoire et particulièrement à SEM. Le Premier Ministre Patrick ACHI et espérons qu’une suite soit donnée à cette interpellation.


 


Fait Abidjan, le lundi 11 mai 2022

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ