x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 13 mai 2022 | AIP

Un universitaire belge exhorte les étudiants de l'UMECI à plus de relativisme dans la perception de la transculturalité

Abidjan- Le Maître de conférences à l’université de Dalécarlie en Suède, Pr André Leblanc, a exhorté jeudi 12 mai 2022, les étudiants de l'Université méthodiste de Côte d'Ivoire (UMECI), a plus de relativisme dans la perception de la transculturalité, dans le cadre des conférences publiques de l’institution pour instruire les étudiants sur des thèmes d'actualité.


La conférence avait pour thème, "La Transculturalité dans la littérature francophone" et a eu pour cadre l'auditorium Bishop Benjamin Boni, dans la commune de Cocody, en présence des acteurs du monde universitaire et des sommités de l'Eglise méthodistes unis Côte d'Ivoire (EMUCI).


S'appuyant sur les œuvres romanesques de Marie Nothomb de la Belgique, "Stupeur et tremblements", et du canadien Dany Laferrière né en Haïti, "Comment faire l’amour à un Nègre sans se fatiguer", M. Leblanc a expliqué que la transculturalité est un mélange des cultures, c'est à dire une hybridation culturelle.


Selon M. Leblanc, ces ouvrages autobiographiques présentent des personnages qui, confrontés aux difficultés d’adaptation ou d’intégration, développent un sentiment de rejet de la culture d’accueil. Pour lui, ce sont des situations isolées, empreintes de clichés, de stéréotypes, qui doivent conduire le lecteur à plus d’objectivité face au choc des cultures, donc à voir ces productions littéraires sous leur dimension réelle.


« Ce qu’on peut retenir de cette notion de transculturalité, c’est de comprendre comment un auteur, parlant de soi-même, de ses rapports avec les autres, sous les espèces de mélange des cultures, l’hybridation culturelle, arrive à influencer le lecteur, qui doit pourtant savoir qu’il y a une nouvelle façon de voir le monde », a conseillé l'universitaire, demandant aux étudiants de l'UMECI de voir le monde sous une autre dimension.


Le Doyen de l’UFR Langues, Littérature, Civilisation et Communication (LLCC), Adamou Kouakou Dongo David, sur l’objet de la rencontre, a souligné qu'elle entre dans le cadre de la recherche, et est destinée à « ouvrir le débat, donc donner la possibilité aux étudiants de continuer la réflexion » sur le thème abordé, dans leurs projets futurs.


Il a été rejoint en cela par le président de cette université, Pr René Gnaléga, qui a rappelé qu'une université "ne se résume pas à des cours" et qu'elle n’est valable que "lorsqu’elle peut recevoir des personnalités venant de l’extérieur, des professeurs reconnus ailleurs"


En marge de cette conférence, une coopération entre l’UMECI et d’autres universités, surtout de Suède, a été annoncée. Ce partenariat est censé favoriser le déplacement des enseignants et étudiants d’un pays à un autre, dans le cadre de la formation.


Le Pr André Leblanc est titulaire d’un Doctorat, enseignant de littérature française et Maître de conférences à l’université de Dalécarlie en Suède. Enseignant de langues romanes, il est aussi Professeur de langues étrangères. Traducteur et Auteur de 27 articles, il a prononcé plus de 25 conférences et participé à 30 colloques.


Il a encadré plus de 150 mémoires de Licence et Master, en Littérature et Didactique des langues. Il parle, lit et écrit dans six langues : français langue maternelle, suédois, anglais, allemand, espagnol et Italie.


fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ