x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le samedi 14 mai 2022 | APA

Côte d’Ivoire: 21,5 millions de sacs produits par Filtisac en 2021

© APA Par Marc Innocent
Campagne café cacao 2022: journée portes ouvertes de l'entreprise FILTISAC
Abidjan le 13 Mai 2022. Dans le cadre de la campagne 2022 du café, du cacao et de la noix de cajou, l'entreprise FILTISAC, producteur exclusif de sacs de jute servant à la conservation des noix, a initié sa traditionnelle journée portes ouvertes pour présenter son savoir faire à ses partenaires.

La société industrielle, Filtisac, spécialisée dans la fabrication d’emballages pour le stockage, le transport et la manutention a produit 21,5 millions de sacs en 2021, a annoncé, vendredi à Abidjan, son directeur général Charles Amadou lors d’une journée ‘’portes ouvertes’’ sur son site de production d’Abobo-Adjamé, dans le nord de la capitale économique ivoirienne.


Cet événement avait pour objectif de créer un cadre d’échanges avec ses clients et partenaires, en prélude aux prochaines campagnes de commercialisation du café-cacao et de l’anacarde qui démarrent respectivement en octobre 2022 et février 2023. 


« Au moment où la campagne intermédiaire de commercialisation du café-cacao bat son plein, Filtisac mobilise toute son énergie afin d’éviter les désagréments enregistrés en 2021, conséquence de la crise sanitaire mondiale de la Covid-19 », a déclaré M. Amadou, insistant que « Filtisac continue de tout mettre en œuvre, en mobilisant ses ressources humaines, financières et opérationnelles, pour honorer les commandes de sa clientèle».


En effet, a-t-il expliqué, la fermeture d’usines dans plusieurs pays fournisseurs d’intrants et la désorganisation des circuits logistiques et d’approvisionnement au plan mondial ont entraîné des perturbations chez bon nombre d’industriels en Afrique.


« En dépit du contexte international difficile, et bien que n’ayant pas le monopole de la production et de la fourniture des sacs en jute et en fibre synthétique, Filtisac a réussi à produire 21,1 millions de sacs en 2020 et 21,5 millions de sacs en 2021, volumes correspondant à sa capacité de production », s’est félicité Charles Amadou.


 Poursuivant, le patron de Filtisac a souligné que « pendant la même période 2020-2021, la Côte d’Ivoire, leader mondial dans les filières cacao et anacarde, a battu des records de production ».


Toutes les commandes de sacs émanant des organes de régulation que sont le Conseil Café Cacao (CCC) et le Conseil Coton Anacarde ont été honorées en 2020, selon Charles Amadou. Ainsi, Filtisac a livré 6 millions de sacs OPA (Organisations professionnelles agricoles) ou sacs brousse en 2020 et 7 millions en 2021, y compris des commandes complémentaires du CCC. Quant aux sacs Cajou, Filtisac en a fourni 2, 5 millions en 2020 et 3, 7 millions en 2021 correspondant aux commandes reçues de l’AEC (Association des exportateurs de cajou).


Depuis mars 2020 les coûts d’achat des matières de base n’ont cessé de flamber. Ainsi, la fibre de jute a enregistré une hausse de plus de 100% en 12 mois, passant de 765 USD à 1850 USD la tonne avant de se stabiliser autour de 1200 USD.


Quant au fil de jute, il est passé de 1 260 USD la tonne fin 2020 à 1 600 USD en mars 2021 avant de frôler les 2 000 USD la tonne au second semestre 2021.


Le Jute, fibre naturelle issue de plantations agricoles, est importé exclusivement du Bengladesh, sourcing unique pour Filtisac ; la production de l’Inde étant essentiellement destinée à ses propres usines de transformation…


Cette hausse exponentielle des coûts d’achat des matières s’explique par une chute de l’offre découlant de récoltes fortement compromises en 2020, puis en 2021, par la crise sanitaire suivies de multiples confinements des populations.


 A cette tendance inflationniste liée à l’indisponibilité des matières est venue se greffer l’explosion des coûts mondiaux du fret maritime, en particulier le fret en provenance d’Asie, depuis fin 2020.


 « Il s’agit de rassurer les clients et partenaires, quant aux dispositions prises pour satisfaire un besoin en sacherie en hausse constante, et ce, en vue d’une campagne sereine », a conclu le directeur général de Filtisac, parlant de cette journée ‘’portes ouvertes’’.


Des opérateurs des filières café-cacao et anacarde, les organes de régulation de ces deux filières que sont le Conseil Café-Cacao et le Conseil Coton-Anacarde, des responsables du ministère de l’Agriculture et du développement rural, du ministère du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, ainsi que des organisations partenaires du monde agricole ont participé à cet événement.


Ces participants ont passé en revue le processus de fabrication, les stocks des matières premières et des produits finis dans les magasins de stockage de l’entreprise.


Au 31 décembre 2020, cette société a réalisé un bénéfice de 3,551milliards de FCFA. Son chiffre d’affaires a enregistré une hausse de 6,28%, soit 41,473 milliards de FCFA contre 39,020 milliards FCFA en 2020.


Filtisac est l'une des sociétés d’IPS-WA (Industrial Promotion Services- West Africa), une institution de promotion industrielle au service du développement, créée en 1965 par le Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), son actionnaire majoritaire.


Le premier projet d’IPS-WA est notamment, une unité de fabrication de sacs en fibre naturelle (jute) destinés principalement à l’emballage du cacao, du café et du cajou.


Filtisac (Filatures, Tissages, Sacs, Côte d’Ivoire), seule unité de production de sac de jute en Afrique, est l’un des fleurons de l’économie ivoirienne, grâce à sa politique sociale, doublée d’une qualité de service s’appuyant sur la qualité de ses hommes.


PIG/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ