x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 13 mai 2022 | Abidjan.net

Hévéa: « Le prix aux planteurs est une redistribution du prix international » (Edmond Coulibaly, DG du Conseil Hévéa-Palmier à Huile)

© Abidjan.net Par DR
Conférence du Directeur général du Conseil hévéa-palmier à huile
Edmond Coulibaly, Directeur général du Conseil hévéa-palmier à huile, a animé, à l'invitation de l'Association des jeunes agriculteurs modernes hévéicoles de Côte d'Ivoire (AJAMHCI), une conférence le 12 mai à l’hôtel Aliékro de Bonoua sur le thème : "Le nouveau mécanisme de prix, quels avantages pour le planteur ?".

Edmond Coulibaly, Directeur général du Conseil hévéa-palmier à huile, a animé, à l'invitation de l'Association des jeunes agriculteurs modernes hévéicoles de Côte d'Ivoire (AJAMHCI), une conférence le 12 mai à l’hôtel Aliékro de Bonoua sur le thème : "Le nouveau mécanisme de prix, quels avantages pour le planteur ?". 

Face à son auditoire, le DG de l’organe de régulation de la filière a traduit toute la proximité du Ministre d’Etat le Ministre Kouassi Kobenan Adjoumani, Patron de la cérémonie du jour.


Au regard de la nécessité du renouvellement de la population agricole et du fort potentiel d’emplois dans la filière hévéicole, il a transmis les vives félicitations du Ministre d’Etat pour la grande mobilisation de la jeunesse de l’AJAMHCI. En la matière, la filière hévéicole ivoirienne se positionne comme avant-gardiste à plusieurs égards.  

Revenant sur le thème du jour, le Dg du CHPH a indiqué que malgré sa quatrième position dans le classement mondial des pays producteurs de caoutchouc, la Côte d'Ivoire n’influe nullement sur le cours de cette matière première. Ajoutant par ailleurs que "le prix aux planteurs n’est qu’une redistribution du prix international …nous n’impactons pas les prix". 


Cette assertion permet au DG du Conseil Hévéa-Palmier à Huile de se prononcer sur les avantages pour le planteur, du nouveau mécanisme de prix de l’hévéa. Edmond Coulibaly a d’abord expliqué les variables qui rentrent en ligne de compte dans la fixation du prix de l’hévéa. Il a également rappelé que l’ancien mécanisme de fixation du prix de l’hévéa datant de 1999 a fortement évolué.


« Les coûts auxquels, vous produisez le caoutchouc ont changé, ceux de la transformation ont changé, ainsi que le prix d’achat et le marché en général a également changé. Il devenait donc important d’actualiser la situation afin de parvenir à une nouvelle clé de répartition qui permettrait à chacun de « grandir dans son activité », a-t-il expliqué. 

Concernant le nouveau mécanisme provisoire de mai 2022, il faut indiquer qu’il fixe désormais le prix d’achat des fonds de tasses aux producteurs à 63% du prix international au lieu de 61% comme par le passé.


Au cours de sa conférence, Edmond Coulibaly s’est aussi appesanti sur la fiscalité dans la filière hévéa. "Elle était de 2,5 au départ avant de passer à 1,5 jusqu’en 2020", a-t-il relevé avant d’affirmer que "contrairement aux producteurs des autres filières agricoles, les planteurs de la filière hévéa-palmier à huile, étaient directement taxés". 

"L’Etat a donc, décidé d’harmoniser la fiscalité dans le secteur agricole, pour permettre à la filière hévéa-palmier à huile de continuer sa marche", a-t-il réaffirmé 

Edmond Coulibaly a rassuré ses interlocuteurs sur le fait que chaque producteur de caoutchouc sera rémunéré en fonction de sa contribution.


Une donne qui fait appel à la qualité de la production. Surtout que le caoutchouc africain a été sanctionné sur le marché international dans un passé récent. Il conseille aux producteurs de mettre plus l’accent sur la qualité de leurs productions afin que Le Conseil puisse les défendre.


A l'entame de la rencontre, Jules Dally, Président de la fédération des OPA de producteurs de la filière hévéa et par ailleurs parrain de la cérémonie est revenu sur performance de la production nationale de caoutchouc qui confirme le statut de premier producteur africain et de 4e producteur mondial. 


Il a tenu à remercier le MEMINADER, pour son implication personnelle dans l’adoption du nouveau mécanisme du prix, qui permet aux producteurs de bénéficier de 63% du prix mondial contre 61% par le passé. Pour ce faire, les producteurs organiseront dans un futur proche, une journée de remerciement au ministre d’Etat, le Ministre Kobenan Adjoumani.  

S’adressant au producteurs, Jules Dally, les a exhortés pour cette nouvelle campagne hévéicole 2022-2023, à produire du caoutchouc de qualité, propre et sans débris". Il propose également aux saigneurs, de respecter les panneaux de saignée, d’éviter de blesser les arbres et de surconsommer les écorces. 


Le président des jeunes agriculteurs modernes hévéicoles de Côte d'Ivoire, M. Camara Issouf et également président du comité d’organisation, a pour sa part remercié le Président Alassane Ouattara, dont les actions ont abouti à l’ordonnance 2011, portant organisation de la filière hévéa-palmier à huile.  


A la suite des échanges, la cérémonie s’est achevée par la remise de trophées et de diplôme de reconnaissance à plusieurs producteurs dont les actions ont rejailli positivement sur la filière. M. Edmond Coulibaly a, au nom du Ministre d’Etat, ministre de l’agriculture et de développement rural, remis un million de FCFA pour la contribution de celui-ci à l’organisation de cet atelier.


Rk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ