x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 12 mai 2022 | APA

Côte d'Ivoire: plus de 3 milliards Fcfa de la FAO au profit d'une agriculture durable

© APA Par DR
Côte d'Ivoire: plus de 3 milliards Fcfa de la FAO au profit d'une agriculture durable
La FAO a signé mercredi à Abidjan un projet avec l'Etat de Côte d'Ivoire, d'un montant de plus de 3 milliards Fcfa, au profit d'une agriculture durable et la restauration des sols dégradés, surtout dans la filière cacao.

APA- La FAO a signé mercredi à Abidjan un projet avec l'Etat de Côte d'Ivoire, d'un montant de plus de 3 milliards Fcfa, au profit d'une agriculture durable et la restauration des sols dégradés, surtout dans la filière cacao.  


Le paraphe des documents s'est fait au Cabinet du ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et du développement durable, Adjoumani Kouassi, qui a signé la convention pour le compte de la Côte d'Ivoire, tandis que le représentant résident de la FAO, Samy Gaiji, a signé pour l'organisation.  


Le ministre ivoirien a traduit sa "joie" de procéder à la signature de ce Projet de "Mise à l’échelle des innovations transformatrices en matière de systèmes alimentaires, d’utilisation des terres et de restauration à base de cacao en Côte d’Ivoire, en abrégé SCOLUR-CI". 


Cette joie est d’autant plus grande que la signature de ce projet intervient au moment où le monde entier s’est donné rendez-vous à Abidjan pour rechercher des solutions aux questions de dégradation des sols, de désertification et de sécheresse dans un contexte de changement climatique.


D’un montant de plus de 5 millions de dollars US (3,11 milliards Fcfa), ce projet qui va s’exécuter sur cinq ans, devrait permettre aux bénéficiaires d’opérer la transition de leur système de production vers un mode de production plus durable et plus valorisant en termes de revenus. 


Le projet SCOLUR a pour objectif principal de rendre l’agriculture, la foresterie et la pêche plus productives et plus durables. Son objectif s'inscrit dans l'élan de la 15e Conférence des parties sur la désertification et la sécheresse (COP15) qui a lieu à Abidjan du 9 au 20 mai 2022. 


Présente à la signature de ce projet, la directrice générale adjointe de la FAO, Mme Maria Helena Semedo, a indiqué que cet appui vise dans la perspective de l'Initiative d'Abidjan, à cette COP15, de "faire des chaînes de valeur pour le système agroalimentaire plus durable qui puisse apporter plus de bénéfices, mais aussi assurer la durabilité en termes de biodiversité".


"On veut que la Côte d'Ivoire continue à produire le cacao (dont il est le 1er producteur mondial), mais qu'il le fasse d'une façon qui apporte des bénéfices aux producteurs, et qui n'apporte pas de danger à l'environnement", a déclaré Mme Semedo.


M. Gaiji a souligné que "ce projet est une première pierre de l'édifice", espérant que dans les mois à venir, l'organisation puisse déployer encore plus d'investissements sur les autres filières, mais aussi la cacaoculture. 


M. Adjoumani Kouassi a assuré que les résultats obtenus pourront être mis à l’échelle dans toutes les zones de productions agricoles du pays, mais surtout dans les zones de productions cacaoyères. 


Cela devrait permettre de résoudre les problèmes de sécurité alimentaire, de déforestation et d’amélioration des revenus des petits producteurs agricoles. La FAO va apporter son appui technique dans la réalisation de ce projet. 



AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ