x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 25 juin 2022 | AIP

Le ministre des Eaux et Forêts invite les populations à profiter de la période pluvieuse pour reboiser

© AIP Par DR
Le ministre des Eaux et Forêts invite les populations à profiter de la période pluvieuse pour reboiser
Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba a invité vendredi 24 juin 2022, lors d’une cérémonie de planting d’arbres à Anguédédou, les populations ivoiriennes à saisir cette occasion d’intense pluie pour faire du reboisement.

Abidjan – Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba a invité vendredi 24 juin 2022, lors d’une cérémonie de planting d’arbres à Anguédédou, les populations ivoiriennes à saisir cette occasion d’intense pluie pour faire du reboisement.

«Nous devons tous profiter de cette période d’intense pluie pour reboiser au maximum car le moment est propice à une bonne croissance des plants. L’heure n’est plus aux discours, mais aux actes», a lancé M.Tchagba qui avait à ses côtés le président de la COP 15, Richard Alain Donwahi.

Il a demandé à toutes les populations de planter des arbres partout où elles se trouvent pour une Côte d’Ivoire verte, écologique et prospère.

L’un des grands défis du ministre Laurent Tchagba est la restauration du couvert forestier ivoirien. La Côte d’Ivoire a perdu plus de 70% de son couvert forestier entre 1960 et 2015, passant de 16 millions d’hectares à 3,4 millions ha. Les résultats de l’inventaire forestier et faunique national indiquent une couverture forestière de 2,97 millions ha en mars 2021, ce qui équivaut à 9,2% de couverture forestière pour la Côte d’Ivoire.


Pour y pallier, l’Etat ivoirien a opté pour une politique forestière dont la stratégie de mise en œuvre vise à porter la couverture forestière à au moins 20% du territoire national d’ici l’horizon 2030, soit un accroissement de trois millions ha de forêts, ce qui la ferait passer de 2,97 millions ha à environ 6,4 millions ha de forêts en 2030.

Dans la mise en œuvre de sa stratégie, le membre du gouvernement a promis faire une politique de reboisement par objectifs avec ses collaborateurs.

«Les objectifs de reboisement fixés aux directions régionales et départementales, aux cantonnements et aux postes forestiers feront l’objet d’un suivi-évaluation périodique et méthodique, afin d’apprécier l’évolution réelle de notre couvert forestier », a mentionné Laurent Tchagba.


Deux essences d’arbres ont été plantées au cours de cette journée par le ministre, le président de la Cop 15, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé, la société civile, les artistes et toutes les bonnes volontés qui ont décidé d’accompagner le Gouvernement dans la réhabilitation du couvert forestier.

Le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba avait à ses côtés le président de la COP 15, Richard Alain Donwahi.

S’inscrivant de la vision du reboisement du gouvernement, le directeur général de la Société de développement des forêts (SODEFOR), Mamadou Sangaré a promis que sa structure prévoit de réaliser en 2022 plus de 12.000 ha en fonction des ressources financières disponibles.

Classée en 1930 avec un peu plus de 11.000 ha, la forêt classée d’Anguédédou est évaluée aujourd’hui à 8.500 ha dont seulement 36%, soit environ 3000 ha sont couvertes de forêt et le reste par des occupations anthropiques diverses agricoles et autres auxquelles s’ajoutent les déchets industriels liquides et solides dont les impacts sont de plus en plus visible.


bsp/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ