x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le lundi 27 juin 2022 | Le Nouveau Réveil

Kokumbo / Hommage au ministre Désiré Boni : Désormais le Lycée moderne appelé Lycée moderne Désiré Boni

Désormais ne l’appelez plus Lycée moderne de Kokumbo mais plutôt le Lycée moderne Désiré Boni de Kokumbo. Ce changement de nom dudit lycée a eu lieu le samedi 25 juin dernier. Ce rendez-vous d’hommage à l’illustre disparu rend celui-ci immortel à jamais. Bâtisseur du village de Kokumbo, devenu aujourd’hui une ville moderne avec une mairie et une sous-préfecture, les populations n’entendent pas oublier de sitôt le nom du ministre Désiré Boni, ministre des Travaux publics sous Houphouët-Boigny. Ainsi donc, à l’instar du Lycée Camille Alliali de Toumodi et du Lycée Aboulaye Diallo de Djékanou, le COGES et la direction du lycée moderne de Kokumbo ont convenu de rebaptiser leur lycée en y marquant le nom de l’homme excellent qu’il a été, le ministre Désiré Boni. « Homme intègre et honnête, il était discret. D’une générosité sans limite, il constitue un modèle pour tous les jeunes de Kokumbo. Il a soutenu beaucoup de cadres qui ont des enfants dans tous les domaines du savoir. Il faut les appeler à fournir des efforts pour le rendre vivant. Car c’est un inspirateur, un génie de Kokumbo… », a fait savoir Duncan Kouassi, patron du COGES du lycée moderne. Avec lui, le proviseur, Séraphin Dogou Danon, qui a salué cette occasion donnée à la jeune génération de se souvenir. « Oui, faire chérir la mémoire, célébrer un homme, rendre hommage, c’est se souvenir du ministre Désiré Boni. C’est un grand honneur de voir le nom du ministre Désiré Boni associer à notre établissement. Je voudrais remercier madame le ministre de l’Education et de l’alphabétisation qui a accédé à la requête des populations. C’est un défi de performance parce que le ministre Désiré Boni est un homme performant ; un défi de rassemblement parce qu’il était un grand rassembleur. Nous devons faire en sorte que nos résultats scolaires, à l’exemple de Désiré Boni, soient à la hauteur de l’espérance des populations, c'est-à-dire de très bons résultats… », a-t-il fait noter avant de relever que les résultats scolaires pour l’année académique 2020-2021, ont été très bons car premier dans la région du Bélier avec 90% d’admis au Baccalauréat et 80% au Bepc. Ce qui leur a valu le prix du Bélier d’or des Journées d’excellence organisées par le Conseil régional du Bélier.


Le premier adjoint au maire, Kouadio N’da Brou Julien, Allangba Konan, 2è adjoint au maire et très proche collaborateur de feu Désiré Boni et bien d‘autres cadres, sous le regard bienveillant du doyen des cadres, Yocoli N’dri, se sont succédé pour faire connaître, à travers des discours hommages, quelques-unes des actions de développement de l’illustre homme d’Etat et de premier maire de Kokumbo qu’a été Désiré Boni. A savoir le plan de lotissement et de l’habitat rural de Kokumbo, le bitumage des rues, la construction du marché, la construction du centre de santé urbain de Kokumbo, ainsi que de nombreuses constructions d’écoles et infrastructures…


Germain Kouakou, directeur général des Infrastructures routières, à la tête d’une forte délégation dont le patron du groupe « Horizon Média », Diby Attoungbré, a indiqué pour sa part la loyauté, l’engagement et l’engouement avec lequel ce serviteur de l’Etat a contribué à la construction de la Côte d’Ivoire moderne aux côtés du Président Félix Houphouët-Boigny « Ses œuvres sont palpables, visibles. Il fut un excellent ministre des Travaux publics, d’abord directeur des Travaux publics et ensuite ministre, il a laissé des traces indélébiles dans notre secteur d’activité. () C’est donc pour moi l’occasion de demander à nos enfants, à nos frères qui sont encore sur les bancs de suivre ce modèle. Il a été ingénieur des travaux publics, ça veut dire qu’il était engagé dans ses études pour avoir une carrière professionnelle accomplie. » Comme lui, le sous-préfet, dame Goué Prisca Rosine qui a prié pour que son esprit touche tous les enfants de Kokumbo pour un rayonnement de la sous-préfecture.


La famille Désiré Boni, représentée en grand nombre à cette cérémonie d’hommage, a traduit sa gratitude au monde éducatif pour cet honneur fait au digne fils de la famille et de Kokumbo par cette immortalisation de son nom.


JEAN PAUL LOUKOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ