x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 1 juillet 2022 | Le Nouveau Réveil

Financement durable des sociétés coopératives de la filière hévéa par l’OIA APROMAC : le PCA Adi Isac plaide pour la mise en place d’un fonds de garantie

© Le Nouveau Réveil Par REDD+
Projet REDD+ de la Mé : Une technique de saignée améliorée de l’hévéa pour doubler la quantité de caoutchouc récoltée.
Abidjan, le 29 Mars 2019 - L’Agence Française de Développement (AFD) et le Secrétariat Exécutif Permanent de la REDD+ (SEP REDD+) ont effectué une visite de terrain à Mopodji, à proximité de la forêt classée de Yaya, dans le département d’Alépé. Cette visite avait pour objectif de présenter l’état d’avancement de la mise en œuvre des activités du projet REDD+ de la Mé.

La 12e Assemblée générale ordinaire doublée de l'Assemblée élective des producteurs d'hévéa membres de la Société coopérative avec conseil d'administration de la coopérative des producteurs d'hévéa de Tiassalé (SCA- COOPHET), s’est tenue le jeudi 29 juin dernier, à la salle des mariages de la mairie de Tiassalé.


Le président du Conseil d'administration, le député Isac Kouamé Adi, a invité, à cette occasion, ses pairs producteurs à la résilience, à l'esprit coopératif. Tout en portant, en effet, à la connaissance des producteurs qu’ils sont, les parents pauvres de la filière certes, il leur a toutefois fait savoir que l'une des solutions pour maintenir la tête haute réside dans le coopérativisme. Poursuivant, il a relevé que bien que la coopérative ne peut honorer ses engagements avec du cash, les producteurs doivent faire preuve de patience et de fidélité. «Si nous arrêtons de livrer à la Coopérative parce qu'elle paye avec trois semaines ou un mois de retard, nous nous tournons vers les propriétaires de ponts bascules qui, eux, ne respectent pas les prix APROMAC et dont les bascules ne sont pas toujours aux normes » a-t-il fait savoir. C'est pourquoi, tout en dénonçant la prolifération des ponts bascules, dont plus d'une sont installés dans le département de Tiassalé, le PCA Isac Adi a annoncé la nécessité du financement des meilleures sociétés coopératives de la filière hévéa par l’OIA APROMAC à travers la mise en place d’un fonds de garantie dont l’étude de faisabilité est disponible. Le non financement des scoops, a-t-il ajouté, est à l’origine de leur disparition progressive depuis cinq ans. C’est fort de ce fait qu’il a fait le constat de ce que « les coopératives de la filière hévéa se meurent ».


Selon le représentant du directeur départemental de l'Agriculture et du développement durable à l'Assemblée générale, le député Adi Kouamé Isac a plaidé pour qu'une solution durable soit trouvée à la question des préfinancements des coopératives.


Le sous-préfet de Tiassalé, Assalé Essé et le représentant du directeur départemental, ont salué et félicité la SCA- COOPHET, l'une des rares coopératives agricoles qui tient chaque année son Assemblée générale à temps.


L'Assemblée générale a donné quitus au Conseil d'administration qui a réalisé un bilan excédentaire et a reconduit Isac Kouamé Adi dans les fonctions de président du Conseil d'administration pour les cinq prochaines années.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ