x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 6 juillet 2022 | APA

Blaise Compaoré annoncé au processus de réconciliation au Burkina Faso

© APA Par G.S
UEMOA : 20 ans au service de l`intégration économique
Lundi 20 octobre 2014. Ouagadougou. Salle des banquets de Ouaga 2000. Les chefs d`Etat et de gouvernement des pays membres de l`Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont retrouvés pour célébrer le 20e anniversaire de l`organisation commune placé sous le thème "UEMOA, 20 ans, les voies d`un développement solidaire". Photo: Blaise Compaoré, chef de l`Etat du Burkina Faso

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly, a annoncé mercredi la participation de Blaise Compaoré au processus de réconciliation au Burkina Faso, assurant que les dispositions sont prises, à l'issue d'un Conseil des ministres.


Des "contacts ont été pris avec la Côte d'Ivoire en vue de permettre la participation de l'ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, au processus de réconciliation qui a lieu actuellement au Burkina Faso", a dit M. Amadou Coulibaly à la presse.


Il a assuré que "les dispositions sont donc prises à la suite des contacts que le chef de l'Etat qui dirige la transition, le lieutenant-colonel, Paul-Henri Damiba, (a eu) avec la Côte d'Ivoire" pour permettre à "M. Compaoré de participer au processus de réconciliation" au Burkina Faso. 


M. Amadou Coulibaly a fait savoir que "le Burkina Faso s'est engagé, dans un processus de réconciliation nationale, et il y aura une rencontre avec tous les anciens présidents (y compris le président Blaise Compaoré)", ajoutant qu'il s'y rend dans le cadre du processus de réconciliation.


Pour ce qui est de la date de son départ et celle de la rencontre, le porte-parole du gouvernement n'a donné aucune précision. Il a insisté que "toutes les dispositions seront prises pour que M. Compaoré participe au processus de réconciliation qui est engagé au Burkina Faso". 


M. Compaoré, qui jouit de la nationalité ivoirienne est considéré comme un ressortissant de la Côte d'Ivoire. De ce fait, l'Etat ivoirien prend les garanties afin que son séjour se déroule convenablement. En dépit de ce qu'il a été condamné par la justice burkinabé.  


AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ