x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 7 juillet 2022 | AIP

Une rencontre sur le deuxième suivi semestriel du plan d’opérations 2022 du parc national de la Comoé à Bondoukou

Bondoukou - Le secrétaire général de la préfecture de Bondoukou, Loan Constant, a procédé, mercredi 6 juillet 2022, à l’ouverture d’une rencontre sur le deuxième suivi semestriel du plan d’opérations 2022 du Parc national de la Comoé (PNC) à salle de conférences de la préfecture de Bondoukou.


Il s’agit de passer en revue les différentes activités mener et d’évaluer le niveau d’exécution de celles en cours de réalisation en proposant au besoin des mesures correctives en vue de contribuer à une meilleure conservation du PNC, a indiqué M. Loan.


Selon lui, la conservation du parc est un enjeu capital pour notre pays et la synergie d’actions entre les différentes actions est fondamentale face aux attaques et agressions de tout genre contre son intégrité.


Cette réunion atteste de l’importance que nous accordons à la protection de notre parc, qui est inscrit depuis 1983 dans le patrimoine de l‘humanité, a corroboré le directeur général du développement durable du ministère de l’Environnement et du Développement durable, Aboua Gustave.


Le plan d’opérations 2022 prend en compte, entre autres, la protection et la gestion rationnelle des ressources, l’appui aux populations et autres acteurs de la périphérie, le suivi écologique, le financement durable, les aménagements, ainsi que, la gestion et l’intégration régionale.


Elaboré du 22 au 26 novembre 2021 par les gestionnaires et leurs partenaires au cours d’un atelier à Bondoukou, le budget au titre de l’exercice 2022 est estimé à 5,1 milliards de francs CFA.


Le Comité de gestion local (CGL) du PCN, lors de sa 33 éme session avait jugé, satisfaisant le bilan de la gestion de l’ère protégée au titre de l’année 2021, jeudi 30 décembre 2021, à Koutouba, à Bouna. Le taux de performance était estimé à 52 %.


Le sous-préfet de Nassian, Bity Nawa Tanguy, le directeur exécutif de la Fondation pour les parcs et réserves de Côte d’Ivoire, Dr Fanny Ngolo et le doyen de l’Unité de formation et de recherche (UFR) de Biosciences de l’Université Félix Houphouët-Boigny, Professeur titulaire Essetchi Paul Kouamelan ont pris part à cette rencontre.


Situé au Nord-Est de la Côte-d’Ivoire, dans le domaine soudano-guinéen, le Parc national de la Comoé est l’une des plus grandes aires naturelles protégées de l’Afrique de l’ouest. Il s’étend sur 1 148 756 ha avec une diversité biologique composée entre autres par 135 espèces de mammifères, 497 espèces d’oiseaux et plus de 1162 espèces végétales.


nmfa/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ