x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

International Publié le mercredi 21 septembre 2022 | AIP

Guterres plaide en faveur d'une coalition mondiale pour surmonter les divisions d'un monde "en péril et paralysé"

A l’ouverture du débat général de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, mardi 20 septembre 2022, à New York, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a plaidé en faveur d’une coalition mondiale pour surmonter les divisions d’un monde « en péril et paralysé ».


" Notre monde est en péril et paralysé. Les clivages géopolitiques sapent le travail du Conseil de sécurité, sapent le droit international, sapent la confiance et l’espoir que placent les gens dans les institutions démocratiques, sapent les possibilités de coopération internationale. Nous ne pouvons pas continuer ainsi. La logique de coopération et de dialogue est la seule voie possible. Aucune puissance ou groupe ne peut mener la barque tout seul. Aucun grand problème mondial ne peut être résolu par une coalition de volontaires. Il nous faut une coalition mondiale", a déclaré M. Guterres.


Cette coalition mondiale, qui doit de toute urgence surmonter ses divisions, devra agir de concert dans trois domaines.


Il s’agit, en premier lieu, d'instaurer et maintenir la paix. Une grande partie de la planète continue d’avoir les yeux rivés sur l’invasion russe en Ukraine, mais il y a d’autres crises ailleurs, a-t-il dit, citant notamment l’Afghanistan, la République démocratique du Congo, la Corne de l’Afrique, l’Éthiopie, Haïti, la Libye, l’Iraq, Israël et la Palestine, le Myanmar, le Sahel, et la Syrie.


« Dans un monde qui se déchire, nous devons créer des mécanismes de dialogue pour apaiser les divisions. C’est pourquoi j’ai esquissé les éléments d’un Nouvel Agenda pour la paix dans mon rapport sur ‘Notre Programme commun’ », a souligné le Secrétaire général.


Il a précisé qu'à travers ce programme commun, les pays membres doivent être résolus à tirer le meilleur de tous les outils diplomatiques de règlement pacifique des différends qui s’offrent à eux comme le prévoit la Charte des Nations Unies à savoir les négociations, les enquêtes, la médiation, la conciliation, arbitrage et le règlement judiciaire.


Pour cela, il a estimé que la participation et le leadership des femmes doivent être une préoccupation de premier plan.


Le monde a également une « autre bataille à laquelle nous devons mettre fin : notre guerre suicidaire contre la nature », a dit M. Guterres, lançant un appel aux dirigeants du monde entier pour qu’ils concrétisent les objectifs de l’Accord de Paris » sur le climat.


Selon lui, la crise climatique est l’enjeu déterminant "de notre temps". Elle doit être la priorité absolue de chaque gouvernement et organisation multilatérale, a-t-il souligné.


(AIP)


sdaf/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ