x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 21 octobre 2022 | AIP

L’importance des systèmes alimentaires durables au centre d’une conférence-débat à Abidjan

Abidjan (AIP)- L’Institut africain pour le développement économique et social (INADES-Formation) a organisé jeudi 20 octobre 2022, à son siège sis à Cocody, une conférence-débat sur le thème « pour des systèmes alimentaires durables et territorialisés gage d’une alimentation saine, suffisante et durable pour tous : enjeux et défis ».


Cette conférence-débat est une contribution de la société civile dans le cadre de la célébration de l’édition 2022 de la journée mondiale de l’alimentation.


Selon le Chargé du plaidoyer de l’INADES- Formation, Pascal Baridomo, l’objectif de cette activité est de contribuer à l’information et à la conscientisation du public sur l’importance des systèmes alimentaires durables et territorialisés moins dépendants des pesticides de la chimie de la synthèse pour concrétiser le droit à l’alimentation pour tous.


« Les défis interdépendants liés à l’agriculture et aux systèmes alimentaires sains et durables requièrent une attention particulière », a-t-il affirmé.


Le professeur titulaire de chimie de l’environnement à l’université Nangui Abrogoua, Karim Traoré, a pointé du doigt les intrants chimiques de synthèse utilisés dans l’agriculture dite conventionnelle dont leur effet est préjudiciable à la biodiversité, à l’environnement, au climat et à la santé humaine.


« L’alimentation basée sur l’utilisation intensive des intrants chimiques de synthèse serait à l’origine des diverses maladies jadis inexistantes. Ces moyens de production contribuent à la pollution des sols, des eaux, à l’émission des gaz à effet de serre et à la destruction de la biodiversité », a dénoncé le professeur d’université.


Face aux défis d’une alimentation adéquate étant un droit, INADES-Formation a initié une campagne, baptisée « Campagne conscience alimen-TERRE », comme un moyen pour contribuer à la concrétisation, dans les pays africains, du droit des populations à une alimentation suffisante, saine et durable, pour tous. L’un des objectifs de cette campagne est de faire adopter des orientations politiques et réglementaires visant la réduction des pesticides et fertilisants chimiques dans l’agriculture.


(AIP)


Tg/kp

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ