x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 30 septembre 2022 | AIP

Sécurisation foncière: Les parties prenantes réfléchissent sur les mécanismes de facilitation du processus dans le domaine rural

© AIP Par DR
Vue de la ville d`Abidjan, la capitale économique de la Côte d`Ivoire

Abidjan - Les parties prenantes à la politique de sécurisation foncière ont pris part, jeudi 29 septembre 2022, à Abidjan, à un atelier organisé par la société civile pour réfléchir sur les mécanismes de facilitation du processus dans le domaine rural.


Sur une journée, cet atelier a permis à la quarantaine de participants d'échanger sur les moyens pour préserver les droits des populations sur leurs terres rurales, rendre gratuites la certification et l’immatriculation des terres rurales et simplifier la constatation des droits coutumiers pour garantir la légalité de l’exploitation forestière.


L'atelier a bénéficié de l’appui technique de la Facilitation FLEGT et de l’Audace Institut Afrique mais également de l’appui technique et financier de l’ONG internationale ClientEarth.


A l'ouverture, le président de l'Observatoire ivoirien pour la gestion durable des ressources naturelles (OI-REN), Youssouf Doumbia, a souhaité des participants des contributions constructives et des propositions pertinentes à soumettre aux décideurs.


Au terme des travaux, les participants ont élaboré une note de soutien concernant les solutions identifiées qui a été signée par les parties prenantes et un comité de plaidoyer pour la prise en compte des recommandations de l’atelier a été mis en place qui élabora un plan d’action.


L’insécurité foncière en Côte d’Ivoire est principalement liée aux difficultés qu’éprouvent les populations locales à se faire établir des certificats fonciers sur leurs terres rurales et à les immatriculer par la suite. La loi de 1998 sur le foncier rural en vue de transformer les droits fonciers coutumiers en droits de propriété modernes piétine dans son application.



La société civile, engagée dans les processus de gouvernance foncière et forestière, veut ainsi apporter son appui à l’administration, dans la recherche de solutions durables à ce problème.


fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ