x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Faits Divers Publié le mercredi 7 décembre 2022 | Le Nouveau Réveil

Bouaké : Etrange décès en cascade de 5 enfants à Kpo-Kahankro : Le député Martin Kouadio aux côtés de la population villageoise

Ce sont au total 5 enfants de Kpo-Kahankro, village situé à environ 7 kilomètres de la ville de Bouaké, qui ont successivement trouvé la mort de manière étrange dans la nuit du vendredi 02 au samedi 03 décembre 2022. Si les causes réelles de ces hécatombes n’ont véritablement pas été encore élucidées par les autorités sanitaires, certaines langues font un corollaire avec des doses de vaccins de vitamine A qui auraient été administrées aux enfants dans la matinée de ce vendredi-là. Informé de la situation, le député de Bouaké sous-préfecture, Kouadio Martin par ailleurs secrétaire exécutif du PDCI-RDA chargé de la Chefferie traditionnelle s’est immédiatement rendu sur les lieux, dans la matinée du dimanche 4 décembre dernier, pour traduire sa compassion et s’enquérir des circonstances de ce drame. « J’ai été appelé à 6 heures du matin par mon protocole, parce que madame le sous-préfet l’aurait appelé via son adjoint pour dire qu’il y avait des problèmes ici. C’est pourquoi nous avons couru pour venir comprendre de quoi il s’agit. Il ressort de ce que 5 enfants de ce village sont décédés dans des circonstances qui restent encore à déterminer. Cependant, ce qu’on note comme évènements nouveaux de cette tragédie, c’est que ces enfants bénéficient, pour la plupart de vaccin vitamine A, le jour et le lendemain, la série d’hécatombe a commencé. » a indiqué l’honorable Kouadio Martin et d’ajouter « En attendant que la médecine fasse le diagnostic, les autopsies pour dire réellement la cause de ces décès, nous sommes dans l’émoi et nous sommes donc venus soutenir les parents qui ne savent pas à quel saint se vouer. Nous sommes venus les consoler, les tranquilliser, leur dire de garder le calme, de laisser la médecine et les autorités faire les enquêtes pour que nous soyons situés. » Il a, pour la circonstance, fait un geste pour soutenir les familles endeuillées et les familles de 15 autres enfants en observation au CHU de Bouaké.


Notons qu’à côté des 5 enfants qui sont passés de vie à trépas, 15 autres sont dans un état critique et en observation. Il ressort aussi que sur les 5 enfants décédés, 2 d’entre eux n’avaient pas reçu de dose de vaccin. Seules les analyses pourront lever les zones d’ombres sur cette tragédie. Présent à cette occasion, le directeur général du CHU de Bouaké, le Professeur Diane Bamourou, a rassuré que tout est mis en œuvre pour faire la lumière sur ce drame non sans préciser que les 15 autres en observation sont entièrement pris en charge par le gouvernement.


VENANCE SERY

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ