x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le mercredi 25 janvier 2023 | AIP

Quasiment 100% de nouveau-nés ont survécu grâce à la technique des soins mère kangourou (chef d’unité)

Abidjan (AIP)- Au total 566 bébés sur 571 soit 99,1% de nouveau-nés ont survécu grâce à la technique des soins mère kangourou, a fait noter Dr Méazieu Somé, cheffe d’unité, mardi 24 janvier 2023, lors d’une visite du ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba.


Dr Somé a expliqué que la mère kangourou est une technique qui permet de remplacer les couveuses par les mères afin de fournir de la chaleur et des aliments nécessaires aux nouveau-nés prématurés pour leur survie.


« Les soins kangourou consiste à prendre en charge les petits poids de naissance. Un enfant qui naît à moins de 2500 grammes et prématuré à termes. Il s’agit là d’une humanisation des soins au petit poids de naissance », a-t-elle éclairé.


Le ministre Pierre Dimba accompagné d’une délégation du Fonds français MUSKOKA pour la santé des femmes, nouveau-nés, enfants et adolescent(e)s en Afrique de l'Ouest et Centrale et de l’UNICEF s'est réjoui des résultats présentés par l'équipe de prise en charge. Il a indiqué que ces résultats montrent que l'utilisation du kangourou est une innovation de taille.


Il a annoncé de faire la promotion et de déployer cette solution sur l'ensemble du territoire national en commençant par les 10 pôles sanitaires et apporter son soutien aux partenaires notamment l'UNICEF, afin de l'exporter dans tout le pays.


Après les échanges, les officiels ont visité le nouveau bâtiment en voie de finition de l’unité de soins mère kangourou d'une capacité de 25 lits avec une salle de formation qui peut accueillir 150 à 200 personnes.


(AIP)


bsb/ASK

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ