Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Café-cacao : vers la mise en place d’une Organisation interprofessionnelle agricole
Publié le vendredi 19 fevrier 2016  |  Abidjan.net
Café-cacao
© Abidjan.net par D. Tagro
Café-cacao : vers la mise en place d’une Organisation interprofessionnelle agricole
Vendredi 19 février 2016. Grand-Bassam. Atelier national d`information et de formation des producteur café-cacao portant sur le processus de création du collège des producteurs dans le cadre de la mise en place de l`Organisation interprofessionnelle agricole (OIA)
Comment




L’union fait la force. Les acteurs de la filière café-cacao ont fait sien ce vieil adage. Ils sont en séminaire ce vendredi 19 février 2016 à Grand-Bassam en vue de de constituer un collège dans le cadre de la mise en place de l’Organisation interprofessionnelle agricole (OIA) et surtout pour plancher sur les changements qui vont intervenir dans le secteur.
Selon Hilaire Dago, porte-parole des producteurs, il est plus que jamais nécessaire que les acteurs de la filière se mettent ensemble afin de renforcer la cohésion entre eux. Cela permettra, est-il convaincu, de bâtir une cacaoculture durable pour le développement de leurs productions et des entreprises coopératives. L’amélioration de nos conditions de vie en dépend », a-t-il souligné. C’est pourquoi, M. Dago a invité les uns et les autres à l’union afin de réussir le pari. Celui de la mise en place d’une interprofession forte dans l’intérêt des producteurs et par ricochet maintenir la place de leader de la Côte d’Ivoire dans la production du cacao. «Nous voulons former les producteurs sur le contenu des textes en vigueur relatifs à l’organisation de l’OIA et élaborer une feuille de route relative au processus de mise en place du collège des producteurs », a expliqué le porte-parole des producteurs.
Patrice Goda Amani Yao, Directeur régional de l’Agriculture du Sud-Comoé, représentant le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, s’est félicité de la tenue de ce séminaire. A l’en croire, conscient des difficultés que rencontrent les producteurs, le gouvernement met un accent particulier sur le secteur agricole. «Nous souhaitons que tous les acteurs soient associés à la mise en place de cette organisation afin qu’on puisse sortir d’ici dans 24 mois, une interprofession à l’image des autres filières », a-t-il indiqué à l’attention des acteurs de la filière café-cacao.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment