Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Coopération japonaise: les populations de Yopougon et d’Abobo réconciliées autour de projets communautaires
Publié le mercredi 20 avril 2016  |  Abidjan.net
Coopération
© Abidjan.net par D Tagro
Coopération japonaise: les populations de Yopougon et d’Abobo réconciliées autour de projets communautaires
Mercredi 20 avril 2016. Abidjan. Séminaire final du projet pilote de renforcement des communes pour la promotion de la cohésion sociale du Grand Abidjan (COSAY).
Comment




La guerre est entrée à Abidjan par Abobo et s’est terminée à Yopougon. C’est cette idée qui justifie le choix de ces deux municipalités dans le projet pilote de renforcement des communes pour la promotion de la cohésion sociale du Grand Abidjan (COSAY) porté par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) en collaboration avec la Côte d’Ivoire par l’entremise du Ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur (MEMIS).

Le séminaire final du projet COSAY s’est tenu ce mercredi 20 avril 2016 à Abidjan. Ses objectifs sont, d’une part, de partager les résultats et les leçons apprises des activités de promotion de cohésion sociale que le projet COSAY a menées à Abobo et à Yopougon depuis 3 ans avec les partenaires qui travaillent pour la promotion de la cohésion sociale et d’autre part, de discuter de cette thématique à travers l’amélioration des infrastructures de base.

La rencontre était présidée par Hundjé Luc, Directeur général adjoint de la décentralisation, représentant le Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko. Il a adressé ses remerciements à la JICA et à l’Etat japonais pour leur soutien et assistance au peuple ivoirien. M. Hundjé a, par ailleurs, adressé ses félicitations aux populations des communes d’Abobo et de Yopougon pour leur implication effective dans ce projet. Indiquant que « ce projet qui a pour ambition de raffermir les lien entre les différentes couches sociales de ses deux communes, et au-delà du peuple ivoirien, ne doit pas être un projet de plus dans nos registres».

Ishino Sayako, représentant l’Ambassadeur du Japon, s’est dit heureuse de participer au séminaire final du COSAY. Elle a souhaité au terme de son intervention qu’à travers ce projet, non seulement les capacités administratives des mairies soient renforcées, que la compréhension mutuelle entre les populations de Yopougon et d’Abobo et la cohésion sociale se développent davantage en vu de contribuer à la paix et la stabilité durable dans le pays.

Abiko Yu, Directrice du JICA a indiqué que le choix d’Abobo et de Yopougon n’est pas fortuit dans la mesure où ces communes vivaient encore une certaine tension après la crise postélectorale. Le défi, a-t-elle expliqué, était de promouvoir la cohésion sociale dans ces deux communes en mobilisant les populations ayant des appartenances sociales différentes autour d’un objectif commun suivi de l’aménagement des infrastructures de base des quartiers concernés. 3 ans après la mise en œuvre de ce projet, Abiko Yu se dit satisfaite des résultats obtenus.

Ce sont au total 12 salles de classes et des toilettes dans deux écoles d’Abobo, 19 salles de classes et des toilettes réhabilitées dans 2 écoles à Yopougon et 4 routes qui ont été construites dans les deux communes. Comme acquis, le projet COSAY a créé, sur chaque site, un Comité conjoint de gestion de projet pilote (CCGPP) en y impliquant les représentants de différents groupes ethniques, religieux, du secteur privé ainsi que les associations de jeunes et de femmes de chaque site de projet pilote (8 au total) dans la planification, le suivi et la coordination des activités dans le cadre de ces projets. Notons que la mairie assure la présidence de chaque CCGPP.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment