Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire /L’amélioration et l’optimisation de la gestion des EPN au centre d’un séminaire à Yamoussoukro
Publié le lundi 23 mai 2016  |  AIP
Hygiène:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Hygiène: les agents des services sanitaires et hoteliers en formation
Vendredi 24 Octobre 2014. Abidjan. Golf Hôtel. Les agents de la santé et de l`hotellerie de Côte d`Ivoire participent à un seminaire de formation donné par un groupe tunisien sur les mesures d`assainissement des etablissements sanitaires et hoteliers dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola. Photo: Aphing kouassi dircab ministere du tourisme
Comment




Yamoussoukro - L’amélioration et l’optimisation des ressources au sein des établissements publics nationaux (EPN) sont au centre d’un séminaire de formation organisé par la Chambre des comptes de Côte d’Ivoire à l’intention des ordonnateurs des dépenses publiques ouvert lundi à Yamoussoukro.

Initié avec l’appui technique et financier du Don de gouvernement et de développement institutionnel (DGDI) dans le cadre de l’exécution d’un projet Banque mondiale, ce séminaire de formation a pour thème « La Chambre des comptes et le contrôle des établissements publics nationaux ». Il réunit environ 220 acteurs de la chaîne de la dépense publique et vise à assurer la qualité de la gouvernance financière au service de l’État.

« A travers la formation proposée, la juridiction financière suprême et institution supérieure de contrôle des finances publiques entend amorcer un dialogue utile, voire nécessaire avec les entreprises publiques et se positionner comme un acteur majeur de la modernisation de l’administration financière à partir du renforcement des capacités de ses agents et tous les acteurs des finances », a déclaré le président de la Cour suprême, Aphing Kouassi, lors de la cérémonie d’ouverture du séminaire.

M. Aphing Kouassi a expliqué que, dans le cadre de l’internationalisation du cadre normatif communautaire, la modernisation et l’adaptation aux nouveaux outils des finances publiques s’imposent avec le passage obligatoire d’un budget de moyens à un budget de résultats.

« L’État ne peut être un État de droit que si les instruments juridiques par lesquels est assurée la gestion administrative, économique et financière sont maîtrisés », a déclaré le président de la Cour suprême.

Il a exhorté les ordonnateurs des finances publiques et les entités assimilées à relever les défis du nouveau cadre harmonisé et les enjeux favorisant le développement de la Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire compte 92 établissements publics nationaux dont 57 établissements publics administratifs, 22 établissements publics à caractère industriel et commercial et 13 établissements publics assimilés. Ces EPN ont bénéficié au titre des transferts en capital, quelque 331,178 milliards de FCFA de ressources en 2014, a-t-on signalé.

(AIP)
nam/kp
Commentaires


Comment