Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Electricité: la Côte d’Ivoire augmente sa capacité de production
Publié le mardi 6 septembre 2016  |  APA
Comment


L'Etat ivoirien et et le Groupe industriel Eranove ont signé un protocole d’accord pour ''le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance'' d’une nouvelle unité de production d’électricité en Côte d’Ivoire.

Selon un communiqué de presse transmis, mardi à APA, ce protocole d’accord signé par Adama Toungara, ministre ivoirien de l'Energie et du Pétrole et Marc Albérola, directeur général d'Eranove, prévoit,notamment, ''la réalisation par le Groupe Eranove de toutes les études préalables, l’élaboration et la validation du calendrier, la recherche de partenaires techniques et financiers''.

Cette future centrale thermique à gaz d’une puissance installée de 350 à 400 MW utilisera la technologie « cycle combiné » qui permet notamment de ''produire plus d’électricité sans consommation additionnelle de gaz'' précise le communiqué, indiquant que cette technologie induit donc ''une optimisation du coût de production de l’énergie électrique et permet d’éviter le rejet de 500 000 tonnes de CO2 par an dans l’atmosphère''.

Ce nouveau projet, selon M. Toungara, contribuera à ce que la Côte d’Ivoire ''puisse doubler sa capacité énergétique, actuellement évaluée à 2 000 MW, pour atteindre 4 000 MW d’ici 2020, soit l’installation en 5 ans (2016/2020) de la même capacité que celle installée en 51 ans, permet à la Côte d’Ivoire de respecter ses engagements énergétiques envers la sous-région'',rapporte le communiqué.

Ce projet va s’appuyer sur l’expertise et l’expérience acquises par le Groupe Eranove, à travers notamment sa filiale CIPREL (Compagnie ivoirienne de production d'électricité), historiquement, le premier producteur d’électricité indépendant (IPP) en Afrique de l’Ouest et le plus grand de la zone UEMOA.

En début d’année 2016, le Chef de l'Etat Alassane Ouattara, a inauguré la nouvelle tranche de production de la Société CIPREL.

La mise en service de cette nouvelle turbine puis du cycle combiné gaz-vapeur baptisée CIPREL IV a augmenté la capacité installée de 321 à 556 mégawatts (MW), (...).

''CIPREL IV a été l’un des principaux projets d’infrastructures de Côte d’Ivoire de ces dernières années. Un investissement de 340 millions d’euros (223 milliards de francs CFA) a été mobilisé auprès des actionnaires de CIPREL (Groupe Eranove, État de Côte d’Ivoire, BOAD), de banques nationales et régionales (avec Oragroup comme arrangeur) et d’institutions internationales (Proparco, BAD) conduites par International Finance Corporation (IFC, Groupe Banque Mondiale)'', explique le communiqué.

Pour Marc Albérola, Directeur général du Groupe industriel Eranove , après la mise en service de la phase IV de CIPREL, ''ce nouveau projet énergétique reprenant la technologie du cycle combiné gaz-vapeur souligne la qualité de nos relations avec le Gouvernement de Côte d’Ivoire et la solidité de nos capacités industrielles.

Nous remercions le Gouvernement pour cette confiance renouvelée qui va permettre à la Côte d’Ivoire de consolider son rôle de hub énergétique régional'', rapporte le communiqué .

Le Groupe Eranove est un acteur industriel de premier plan dans la gestion de services publics et la production d’électricité et d’eau potable en Afrique de l’Ouest.

Le Groupe est présent en Côte d’Ivoire (SODECI, CIE, CIPREL et AWALE) depuis plusieurs décennies, au Sénégal (SDE) depuis 1996 et en République démocratique du Congo via un contrat de services avec la REGIDESO depuis 2013.

Avec un produit des activités ordinaires de 500,6 millions d’euros en 2015 (en croissance de 19,6 % en deux ans), une capacité installée opérée d’environ 1 250 mégawatts (MW) et une production d’eau potable de 400 millions de m3, le groupe Eranove emploie plus de 8 300 collaborateurs dont il intègre les compétences et les savoir-faire au service de 1,4 million de clients pour l’électricité et 1,5 million pour l’eau.

HS/ls/APA
Commentaires


Comment