Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les régisseurs de prisons de Côte d’Ivoire invités au respect des règles régentant les sorties des détenus
Publié le samedi 17 septembre 2016  |  AIP
MACA
© Abidjan.net par D. Tagro
MACA : le ministère de la Justice équipe la prison en véhicules 4X4 et matériels de transmission
Vendredi 12 août 2016. Abidjan. Remise d`équipements de securité à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Photo: Sansan Kambilé, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.
Comment


Dimbokro - Le Garde des Sceaux, ministre de la justice, Sansan Kambilé invite les régisseurs à se conformer aux principes qui gouvernent le fonctionnement des établissements pénitentiaires notamment les règles régentant les sorties des détenus des prisons, dans une circulaire dont copie est parvenue samedi à l’AIP.

Le 20 août dernier, par un communiqué Sansan Kambilé avait remplacé Kouakou Kouassi Joseph accusé d’«avoir autorisé la sortie quotidienne de trois détenus, tous inculpés d’atteinte à la défense nationale, attentat contre l’autorité de l’Etat, participation à un mouvement insurrectionnel, assassinat et vol en réunion». «La main courante tenue au greffe de la maison d’arrêt et de correction de Dimbokro indique que les trois détenus se sont rendus au domicile du Régisseur. Hors, il s’avère qu’ils ont été aperçus en ville, dans un maquis, après les heures de fermeture de la prison», avait précisé le document.

« J’en appelle au respect scrupuleux des dispositions. Votre responsabilité est grande », invite Sansan Kambilé, rappelant aux régisseurs que les détenus ne peuvent sortir des prisons que « lorsqu’ils sont extraits par le magistrat compétent, en cas de maladie sur présentation d’un bulletin d’évacuation ou pour un rendez-vous médical et lorsqu’ils bénéficient de mesures de placement à l’extérieur de semi-liberté ou de permission de sortie ».

En outre, M. Kambilé a exhorté le parquet notamment les procureurs de la République et les substituts résidents à exercer des contrôles annoncés ou inopinés sur les activités des établissements pénitentiaires et des régisseurs par des visites périodiques pour vérifier les registres de la main courante et pour contrôler le mouvement des détenus.

ik/kam
Commentaires


Comment