Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La relance de l’usine Gonfreville de Bouaké analysée par le gouvernement ivoirien (Officiel)
Publié le dimanche 25 septembre 2016  |  APA
L`usine
© Autre presse par DR
L`usine textile Gonfreville de Bouaké
Comment


Le dossier de la relance de l’usine Gonfreville de Bouaké (Centre-Nord) est en train d’être analysé par le gouvernement, a annoncé vendredi, le ministre ivoirien de la promotion de la jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service civique, Sidi Tiémoko Touré.

Il s’exprimait lors d’une rencontre avec les autorités administratives, politiques et coutumières des régions de Gbêkê et du Hambol (Bouaké et Katiola) dans le cadre de l’opération « les rendez-vous avec les jeunes ».

‘’Le dossier de l’usine Gonfreville est sur la table du conseil des ministres actuellement’’ a annoncé M. Touré, ajoutant que ce dossier était en analyse la semaine dernière pour voir comment ‘’redonner son lustre d’antan’’ à cette usine qui traverse de nombreuses difficultés depuis des décennies.

Selon lui, ‘’toutes les solutions sont en train d’être étudier par le gouvernement’’ pour relancer ce fleuron de l’industrie textile en Côte d’Ivoire.

Lors d’un entretien accordé à APA en janvier 2016, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs du textile inter-entreprises (Syntratexie), Moussa Ouattara avait dénoncé, le mutisme de l’Etat ivoirien face à la ‘’dégradation avancée’’ de cette usine, l’un des fleurons industriels de cette 2ème ville du pays.

Selon le syndicaliste, l'usine Gonfreville a subi en l'espace de 23 ans (1993-2016), plusieurs crises majeures qui ont sérieusement affecté sa compétitivité sur le marché africain. Il s'agit de la récession économique qui s'est abattue sur la Côte d'Ivoire en 1993 et les conséquences de la crise militaro-politique de 2002.

Pour lui, les dommages collatéraux de ces différentes crises ont été ‘’ sans merci’’ pour l'évolution de cette entreprise qui a vu perdre au cours de ces vingt-trois années, 2700 postes de salariés, soit 1000 postes après la récession économique de 1993 et 1700 à la suite de la crise militaro-politique de 2002.

‘’Nous ne sommes plus que 150 salariés à ce jour sur les 3000 avant 1993, la situation est de plus en plus insoutenable ici’’ avait souligné M. Ouattara, soutenant que ‘’si l'usine Gonfreville tourne à 100%, elle a la capacité de créer 10 000 emplois directs et indirects’’.

‘’Aujourd'hui on a plusieurs unités qui sont entièrement ou partiellement fermées. L'usine tourne aujourd'hui qu'avec 40% de sa capacité de production’’ avait-il fait remarquer. Selon M. Ouattara, ‘’le marché et le personnel requis pour faire tourner cette usine à plein régime existent’’.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment