Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Yao Euphrasie estime qu’avec la nouvelle constitution "les femmes sont sur la route de la parité"
Publié le vendredi 14 octobre 2016  |  AIP
Nouvelle
© Abidjan.net par CK
Nouvelle Constitution : la ministre Euphrasie Yao mobilise les femmes pour le vote du ‘’Oui’’
Jeudi 13 octobre 2016. Abidjan. Rencontre des femmes de Côte d`Ivoire et la ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l`enfant, madame Euphrasie Yao. Au centre des échanges: les avancées en matière de genre dans la nouvelle constitution.
Comment


Abidjan - Avec les nouvelles dispositions contenues dans le projet de la nouvelle constitution notamment dans les articles 35,36 et 37, "les femmes sont sur la route de la parité avec les hommes", estime la ministre de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’enfant, Euphrasie Yao.

Selon la ministre qui s’exprimait jeudi à une rencontre avec les femmes, au palais de la culture de Treichville, ces articles prônent la promotion de la femme, renforcent ses droits socio-économiques, leur donnent l’occasion d’occuper des postes de responsabilité tant dans l’administration publique, dans les entreprises et aussi dans la politique .

Ainsi pour elle « quand une femme vient à la politique, la politique la change, mais quand plusieurs femmes font de la politique, elles la change ». Elle a par ailleurs exhorté les femmes à voter « oui » pour l’adoption de cette constitution afin que ces acquis soient concrétisés.

Ces trois articles, selon les différents intervenants à cette rencontre dont la ministre de l’Education Nationale Kandia Camara et la Chef de Cabinet de la ministre Euphrasie Yao , Anna Bailly Traoré, sont des "dispositions historiques", "novatrices et prometteuses d’encrage juridique et sociale de la femme".

En plus de la promotion des femmes, ont-ils-expliqué, ces textes interdisent les violences spécifiques aux femmes et les violences basées sur le genre, renforcent l’engagement de l’Etat et des collectivités locales dans la promotion et la protection des femmes, constitutionnalisent la scolarisation de la jeune fille, entre autres.

Le projet de la nouvelle constitution a été adopté par l’Assemblée Nationale mardi et sera soumis au référendum le 30 octobre, rappelle-t-on.


tad/kam
Commentaires


Comment