Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Promotion de la femme: La ministre Euphrasie Kouassi Yao rencontre les ONG
Publié le vendredi 21 octobre 2016  |  Ministères
La
© Abidjan.net par CK
La ministre Euphrasie Kouassi Yao rencontre les ONG
Jeudi 20 octobre 2016. Abidjan. La vision du gouvernement ivoirien en matière de promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant a été présentée aux Organisations non gouvernementales (ONG) nationales et internationales au cours d’une rencontre autour du thème, ‘’agissons ensemble pour le bien-être de la Femme, de la Famille et de l’Enfant’’.
Comment


À l’occasion de la rencontre d’échange entre les ONG et le MPFFPE, autour du thème, ‘’agissons ensemble pour le bien-être de la Femme, de la Famille et de l’Enfant’’, le ministre de la promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant a partagé la vision du gouvernement avec les ONG. Nous vous proposons l’intégralité de son discours



Madame le Vice-gouverneur du District Autonome d’Abidjan ;

Mesdames et Messieurs les Présidents, Directeurs et représentants des ONG ;

Mesdames et Messieurs les Membres du Cabinet ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux et Régionaux ;

Chers (es) amis (es) de la presse;

Distingués invités ;

Mesdames et Messieurs, en vos rangs, grades et qualité ;

Je voudrais vous exprimer toute ma gratitude pour la remarquable mobilisation de ce jour, malgré vos multiples occupations, vous avez tenu à répondre si massivement à notre appel.

Cette rencontre qui, nous offre l’occasion d’échanger avec vous, les Organisations Non gouvernementales, institutions par excellence de charité, de solidarité, de don de soi.

Je voudrais vous saluer de manière chaleureuse, vous qui donnez espoir quand le désespoir semble établir son règne, vous qui procurez le bonheur quand la tristesse pollue l’atmosphère.

Cette importante rencontre d’échanges avec vous, ONG partenaires, a pour thème « Agissons ensemble pour le bien-être de la Femme, de la Famille et de l’Enfant ».

Aujourd’hui, les ONG apparaissent comme des institutions incontournables au vu des actions nobles qu’elles mènent au profit des populations sinistrées ou en détresse, si bien que l’ONU et les institutions internationales de Bretton Woods leur accordent beaucoup de crédit.

Les ONG, en effet, en temps de guerre comme en temps de paix, ont une importance capitale dans la vie de l’humanité.

L’évolution du monde est marquée, hélas, par des crises à répétition et par des catastrophes de toutes sortes qui surviennent de façon imprévisible. La gestion des conséquences de ces phénomènes sur les populations a montré les limites des moyens étatiques.

Aussi, les ONG interviennent-elles dans ces circonstances, de façon providentielle, pour combler les insuffisances de l’intervention des Etats.

En tant de paix, il y a aussi tellement de défis à relever pour le bonheur des populations que les ONG représentent pour les Etats des partenaires sûrs dans la lutte contre la pauvreté, contre le sous-développement et contre les inégalités entre les sexes.

Mesdames et Messieurs ;

Le département ministériel dont nous avons la charge est hautement stratégique de par les thématiques qu’il traite : (i) La Promotion du Genre en tant qu’instrument de développement ;
(ii) L’autonomisation des Femmes et la valorisation des Compétences féminines ;

(iii) L’épanouissement des citoyens dans le cadre de la Famille et (iv) La protection et la promotion des droits de l’Enfant.

La Côte d’Ivoire aspire à l’émergence à l’horizon 2020. Nous savons où nous voulons aller, nous sommes conscients des défis auxquels nous sommes confrontés et nous n’ignorons pas non plus la somme de connaissances et d’expériences qu’ont les ONG, à la fois de notre pays et au plan international.

C’est pourquoi, nous voulons, au cours de la rencontre de ce jour, qui se veut participative, fédérer et capitaliser les expériences et les leçons apprises.

Nous sommes ouverts à vos propositions, en vue d’améliorer et d’intensifier le cadre de notre collaboration pour le bien-être de notre cible que sont les femmes, les familles et les enfants.

C’est également l’occasion de vous présenter la vision du gouvernement ivoirien en matière de promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, mais aussi à la faveur de cet exercice, de mieux comprendre vos domaines prioritaires d’intervention, vos avantages comparatifs, et vos besoins.

Ceci, d’une part pour contribuer à ce que vous vous appropriez les priorités qui sont les nôtres, dans les domaines relevant de mon département ministériel, et que vous vous engagiez à nos côtés pour relever ces défis.

Pour rappel, les 5 axes prioritaires du gouvernement pour la période allant de 2016 à 2020 portent sur :
(i) Le renforcement des institutions pour la paix et la bonne gouvernance ; (ii) La transformation de l’économie ; (iii) L’amélioration des conditions de vie ;
(iv) La promotion de la jeunesse et de la femme et
(v) L’émergence d’un Ivoirien nouveau.

De ces priorités du gouvernement découlent notre vision qui peut se résumer ainsi :
Que chaque femme soit autonome,
Chaque famille unie, prospère et actrice du développement pour Que chaque enfant soit heureux.

Par le passé, de nombreuses actions ont porté sur les effets plutôt que sur les causes. Il nous revient donc aujourd’hui, d’une part de mettre l’accent sur la prévention afin d’obtenir des résultats durables et d’autre part de veiller à la coordination des différentes actions que nous menons.

Soutenir un enfant à Man, une femme à Korhogo et une famille à Bouaké ne nous permet pas d’obtenir des résultats durables. Il en est de même lorsque les interventions sont concentrées dans l’Ouest alors que l’Est est négligé.

Mesdames, Messieurs,

Qu’il me soit permis de rappeler qu’en Côte d’Ivoire, nous avons la chance de pouvoir compter sur l’engagement de la plus haute autorité du pays , le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, pour qui le bonheur de ses compatriotes est une priorité et qui ne ménage aucun effort pour satisfaire cette quête.

Le Président de la République est fortement encouragé dans ce sens par son épouse la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA qu, par ses nombreuses actions quotidiennes de bienfaisance, nous indique la voix à suivre pour le bonheur des populations.

C’est pourquoi nous ne cesserons de dire que « Le moment est favorable, et ce moment, c’est maintenant ». Pourquoi ?

Le projet de nouvelle constitution enregistre de réelles avancées pour les femmes, les familles et les enfants, les personnes vulnérables, sans oublier les personnes handicapées ;

Ce faisant, cette rencontre d’échanges est une aubaine pour la mise en place d’une plateforme régulière de concertation pour une meilleure coordination de nos actions en vue d’obtenir des résultats durables à l’endroit de notre population cible.

Distingués invités, Mesdames et Messieurs;

Je ne saurais clore mon propos, sans réitérer mes remerciements à l’ensemble des participants et à tous ceux qui ont contribué au succès de cette rencontre d’échanges qui sera certainement fructueuse pour le bonheur de nos populations.

Ce qui nous reste à faire, c’est œuvrer de concert afin que les projets soient en phase avec la politique du Gouvernement et que les actions réalisées soient capitalisables.

Je voudrais, enfin, citer le célèbre industriel américain, Henry Ford qui a dit : « Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite. »

A sa suite je vous dis : Le moment est favorable ; et ce moment, c’est maintenant.

« Agissons ensemble pour le bien-être de la Femme, de la Famille et de l’Enfant ».

Sur ce, je déclare ouverte « La rencontre d’échanges avec les ONG ».

Que Dieu vous bénisse !
Je vous remercie !
Commentaires


Comment