Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Remise d’une école primaire à Soubré par la Fondation ICI : le discours de la coordinatrice nationale et représentante régionale de la fondation
Publié le lundi 3 avril 2017  |  Fondation ICI
La
© Autre presse par DR
La fondation ICI offre une école, un tricycle et des jugements supplétifs à une communauté productrice de cacao de Soubré
La Fondation International Cocoa Initiative (ICI) a procédé à la remise officielle des clés d’une école de trois classes, d’un montant de 8,5 millions de Fcfa, d’un tricycle d’un montant de 1,3 million de Fcfa et de 32 jugements supplétifs à hauteur de 480 000 Fcfa, à la communauté de JeanKouamékro, dans le département de Buyo, dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités propres et en appui aux populations productrices de cacao. Ces dons, qui s’élèvent à un montant total de 10, 280 millions de Fcfa, ont été offerts à cette communauté difficile d’accès au cours d’une cérémonie officielle qui s’est tenue, le Jeudi 30 mars 2017, en présence des autorités administratives et éducatives du département.
Comment


Monsieur le Préfet de Buyo ou Monsieur le Secrétaire Général de Préfecture
Monsieur le Sous-Préfet de Buyo,
Monsieur l’Inspecteur de l’Enseignement Primaire,
Madame le Représentant de l’entreprise Mars,
Mesdames et messieurs les membres de la notabilité de la communauté de JeanKouamékro,
Chers parents de JeanKouamékro,
Mesdames et messieurs,
Mes fonctions me conduisent à effectuer souvent des déplacements dans les communautés cacaoyères des zones d’intervention de la Fondation et je suis très honorée d’être avec vous ce matin, populations de JeanKouamékro.

Avant d’aller plus loin, je voudrais adresser mes chaleureux remerciements à M. le préfet de Département de Buyo (ou Secrétaire Général de préfecture) pour sa présence parmi nous aujourd’hui.
M. le Sous-Préfet, je sais la proximité que vous développez avec les communautés installées dans votre zone d’exercice et la bonne connaissance des difficultés qu’elles vivent. Ce sont ces qualités qui vous ont conduit à insister auprès de nos services pour la remise officielle rapide des clés de cet établissement aux populations. Je vous en remercie.

Monsieur l’IEP, vous avez attiré l’attention de nos collaborateurs sur les difficultés vécues par les enfants de JeanKouamékro au moment des pluies, lorsque notre Fondation démarrait ses projets dans la communauté. C’est un acte que je voudrais saluer. C’est grâce à vous si nous sommes ici aujourd’hui.

En effet, il y a encore peu de temps, les enfants de JeanKouamékro étaient obligés, en saison de pluies, de se rendre à la nage, pour ceux qui le pouvaient, à l’école primaire de Konankro, le village voisin situé à 3 Km d’ici, en raison des crues de la rivière qui sépare les deux villages. Aujourd’hui, tout cela est terminé. Désormais, les enfants de JeanKouamékro iront à l’école sur place, ici à JeanKouamékro, quelques soient les intempéries. C’est un grand jour pour nous tous.

Chers parents de JeanKouamékro, votre souhait de voir votre communauté se doter d’un établissement scolaire primaire pour vos enfants, s’est réalisé. Je sais à quel point cela a été difficile pour vous de voir vos enfants aller à la nage à l’école du village voisin. Vous avez même commencé à bâtir sur deux années successives deux salles de classe en banco. C’est très encourageant, car cela montre votre détermination à vous prendre en main. C’est cet effort qui a convaincu la Fondation ICI que je représente de vous accompagner en construisant pour vous cette école. Votre implication dans la construction du bâtiment est aussi un signe de votre engagement. Vous avez apporté du sable, de l’eau et du gravier au promoteur pour que l’école sorte de terre. Je vous en félicite.

Je félicite particulièrement le Comité de protection de l’enfant (CPE), le Groupe de Service Communautaire (GSC) et le groupement des femmes pour leur grande mobilisation. Je vous exhorte tous à poursuivre vos efforts d’autonomie et de développement.

Monsieur le Préfet (ou Monsieur le Secrétaire général de Préfecture)
Monsieur le Sous-Préfet,
Mesdames et messieurs
Chers parents de JeanKouamékro
Aujourd’hui, en plus de l’école dont vous allez recevoir officiellement les clés, la Fondation ICI vous a aussi offert un tricycle et des extraits de naissance. Vous avez aussi maintenant dans votre village, une classe passerelle pour réinsérer les enfants sortis du système scolaire et une salle d’alphabétisation pour les adultes. Tout cela va contribuer au développement de votre communauté. C’est pourquoi, je voudrais vous demander d’utiliser à bon escient toutes les infrastructures construites et le matériel donné.

Chers parents, au sujet des extraits de naissance, je voudrais vous demander de faire l’effort nécessaire pour déclarer vos enfants à l’état civil dès leur naissance. Un enfant qui n’a pas de papier, ne peut pas aller à l’école. Or, la place de l’enfant est à l’école. Maintenant que vous avez une école dans votre village, vous devez tout faire pour que vos enfants la fréquentent. Même si la vie devient difficile, il faut toujours faire l’effort d’envoyer les enfants à l’école. C’est un sacrifice à faire, afin qu’ils puissent demain s’occuper de vous et du développement de la communauté.

Je vais marquer un arrêt à ce stade de mon discours pour remercier tous nos partenaires qui nous appuient et qui nous aident à améliorer le quotidien des enfants dans les communautés cacaoyères de Côte d’Ivoire : Les entreprises de cacao, le Gouvernement, les organisations internationales, la société civile, etc. C’est grâce à eux que nous parvenons à construire des établissements scolaires, à établir des jugements supplétifs, à appuyer les groupements de femmes et de jeunes et à sensibiliser sur le travail des enfants. Nous comptons sur tous nos partenaires pour la poursuite des efforts pour le développement des communautés cacaoyères en Côte d’Ivoire et la protection des enfants dans les zones de production du cacao.
Je vous remercie.


Mme Euphrasie Aka, Coordinatrice Nationale de la Fondation ICI.
Commentaires


Comment