Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

Côte d’Ivoire/Inter/Rétablissement des relations Maroc-Cuba : un « succès de la diplomatie » de Mohammed VI (Expert)
Publié le jeudi 27 avril 2017  |  AIP
Signature
© Abidjan.net par PR
Signature d`un mémorandum d`entente relatif à la phase de valorisation et d`exploitation de la baie de Cocody
Lundi 06 mars 2017. Abidjan. Dans le cadre de sa visite en Côte d`Ivoire, le Roi du Maroc, Mohammed VI et le président Alassane Ouattara ont présidé ce lundi, la signature d`un mémorandum d`entente relatif à la phase de valorisation et d`exploitation de la baie de Cocody.
Comment


Abidjan - Le rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Cuba témoigne du « succès de la diplomatie » voulue par le roi Mohammed VI, souligne le directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques (OEG) de Paris Charles Saint-Prot.

Dans une déclaration publiée lundi, l’expert français a indiqué qu’il faut replacer cet événement dans le cadre de la diplomatie engagée par le royaume en direction des Etats Latino-américains, notamment pour leur faire entendre la voix de la raison et les amener à adopter une attitude plus positive à l’égard de la cause du Sahara marocain.

Il a rappelé qu’en 2000, le régime cubain avait fait part de son désir de normaliser ses relations avec le Maroc et que, depuis 2007, La Havane est plus neutre dans l’affaire du Sahara marocain, notamment au sein du mouvement des non-alignés.

“Cuba semble vouloir changer de cap et adopter une politique d’ouverture. En outre, le pays comprend le poids du Maroc en Afrique et a besoin de sortir de son isolement et de redorer son blason sur la scène internationale”, fait-t-il observer.

M. Saint-Prot affirme également que le conflit autour du Sahara marocain est une création du régime algérien et de ses amis du bloc communiste, qui voulaient casser le Maroc et le couper de l’Afrique, notant que le mouvement séparatiste du polisario a toujours été une fiction.

« Cuba a cessé son soutien actif au séparatisme ; d’abord parce que le régime cubain n’avait plus les moyens de telles aventures, ensuite parce qu’il ne croyait plus aux calembredaines séparatistes, conclut-il.

(AIP)

tm
Commentaires


Comment