Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une quarantaine de cases incendiées dans des affrontements entre autochtones et allochtones à petit Mankono (Kani)
Publié le mardi 12 septembre 2017  |  AIP
Comment


Kani - Des affrontements ont opposé, dimanche, les populations autochtones du village de petit Mankono, dans la sous-préfecture de Worofla (département Kani), à leurs hôtes Baoulés, causant un blessé à l’arme blanche, une quarantaine de maisons incendiées et des produits agricoles détruits.

Selon les témoignages, ces affrontements sont l’aboutissement d’une suite de vendetta après la bastonnade par un jeune autochtone d’une fillette de l’autre communauté. Les parents de la fillette vont s’en prendre au jeune homme que vont s’empresser de défendre à leur tour l’ensemble des populations autochtones. Comme un feu de paille, la bagarre se généralise à tout le village. Les maisons sont incendiées, avec des greniers également.

Une prompt intervention des éléments de l’escadron de Séguéla et de la brigade de gendarmerie de Kani, a permis de limiter les dégâts et de rétablir l’ordre. Le préfet de région, Benjamin Effoly et le commandant de compagnie se sont rendus sur les lieux lundi pour s’enquérir de la situation et pour œuvrer au retour de la paix entre les communautés qui cohabitent dans ce village depuis longtemps.

ffc/kg/kam
Commentaires


Comment