Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire/ Le préfet de Danané interdit les pratiques ordaliques à Blossé
Publié le mardi 16 janvier 2018  |  AIP
Comment


Danané, 16 jan (AIP) – Le sous-préfet de Danané, Bénédict Goua Bi Lézié, sur instruction du préfet, a interdit le recours aux pratiques ordaliques ou "épreuves de vérité" pour démasquer les sorciers dans les villages du canton Blossé, au Sud de Danané, lors d’une rencontre avec les populations à la préfecture.

Selon le sous-préfet Bénédict Goua Bi Lézié, en vertu du code pénal, toutes les formes de sorcellerie, de pratiques ordaliques dites "épreuves de vérité" destinées à démasquer les sorciers, sont formellement interdites et punies par la loi.

Agissant sur instruction du préfet, Diarra Abdoul Karim, le sous-préfet a demandé mardi aux populations de recourir à la justice comme le dispose la loi, en cas de sorcellerie avérée, les mettant en garde contre toutes formes de récidives, en présence des garants de la tradition et des guides religieux.

Ces mesures font suite à des pratiques ordaliques ayant occasionné des troubles dans le village de Gbaleu, le 3 janvier, avec la volonté des jeunes de retrouver les supposés coupables du décès subit de Tatiana Douo, une élève de 15 ans enceinte, a confié le chef du village Daniel Boua.

La pratique de l’ordalie consiste à désigner la personne supposée coupable de la mort d’un tiers en cognant violemment cette dernière ou sa maison si elle est absente, avec le cercueil contenant les ongles, les cheveux et un pan de l’habit du défunt porté par quatre individus, détruisant tout sur son passage, indique-t-on.

(AIP)

eb/ra/tad/akn/fmo
Commentaires


Comment