Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Pose de la première pierre de l’atelier d’électricité à Grand-Bassam

Publié le mardi 27 fevrier 2018  |  AIP
Grand-Bassam
© Autre presse par DR
Grand-Bassam / Emplois jeunes: Ezaley signe une convention avec l’Irc
Lundi 26 février 2018. Dans les locaux de la mairie de Grand-Bassam a eu lieu une cérémonie de signature de convention entre cette institution et International Rescuse committee (Irc).
Comment


Grand-Bassam – L’ONG International rescue committee (IRC), en collaboration avec la mairie de Grand-Bassam et la Communauté Abel, a procédé lundi, à la pose de la première pierre de l’atelier d’électricité au Carrefour jeunesse de Grand-Bassam, en présence des autorités politiques de la région.

C’est un projet mis en œuvre par IRC avec le soutien de la Fondation Mastercard qui vise à offrir des formations techniques, une assistance pour le développement de micro entreprises, un soutien à l’emploi ou aux startups, des mentors provenant du secteur privé en établissant des liens avec le marché. Le projet s’adresse à des jeunes de 15 à 24 ans qui bénéficieront d’une insertion professionnelle après une formation de cinq ans.

En ce qui concerne Grand-Bassam, « il s’agit d’enrôler 1300 jeunes qui bénéficieront des formations de base et techniques dans les filières d’électricité en bâtiment, d’énergie solaire et des TIC en plus d’une compétence générale de vie en termes de plan d’affaires ou d’entrepreneuriat », a expliqué le directeur national de l’IRC, Louis Falcy.

Le directeur général de la « Communauté Abel », Léone de Vita, a exprimé sa joie de voir s’ajouter une filière innovante à celles de l’agro-pastorale, de la menuiserie et de la couture qui existent déjà au Carrefour jeunesse où sera construit l’atelier,

Le parrain la cérémonie, le maire Georges Philippe Ezaley a dit sa joie d’accompagner cette initiative « pour répondre aux préoccupations de nos jeunes », citant les initiatives précédentes de création de la maison d’insertion des jeunes depuis 2015, de l’Agence emploi jeunes, de la mise en place d’un fonds des femmes, de la signature d’un partenariat avec le VITIB, du partenariat avec le ministère de l’Intérieur de l’Italie.

Aussi, a-t-il appelé les jeunes à s’intéresser à toutes ces opportunités pour réaliser leurs rêves.

Le président du Conseil régional, Dr Aka Aouelé, s’est réjoui de « ce moment important » qui « donne de l’espoir à la jeunesse du sud-Comoé », annonçant la construction prochaine de grand établissement de formation professionnelle dans la ville d’Adaou pour résorber le chômage des jeunes.

ko/aaa/fmo
Commentaires


Comment