Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Bitumage, pavage, renforcement de la mobilité: Tout ce que fait le Conseil municipal de Treichville

Publié le lundi 2 avril 2018  |  Treichville Notre Cité


Commune la plus assainie et la plus éclairée du District Autonome d’Abidjan, nous le détaillerons dans le prochain dossier, les rues et avenues de Treichville sont, aujourd’hui revêtues soit en bitume, soit en pavé. Les résultats obtenus de la Direction des Services Techniques et de l’Environnement de la Mairie l’attestent, qui montrent bien, que plus de 84 pour cent des voies sont revêtues.
Tout en vous ramenant aux différents tableaux pour ce qui est des statistiques et aux photographies pour servir de preuves, nous entendons souligner combien le moindre doute ne peut planer quant aux réalisations effectives du Conseil municipal en ce qui concerne, ici, la voirie.
Treichville : Résultats incomparables et imbattables d’une équipe municipale solidaire Pour celui qui a parcouru les Communes du pays, celle de Treichville connait une voirie nettement revêtue dans la majorité de ses quartiers. La plupart des voies n’ont pas été épargnées par les travaux. Qu’il s’agisse des pavés ou du bitume, nombreuses sont les avenues et rues, qui ont été pourvues. Ces résultats incomparables justifiés par la volonté du Conseil municipal de servir les populations sont si palpables que les usagers de l’historique rue 12 sont ravis devant les pavés, qui bordent les trottoirs de cette voie si réputée. Ces résultats sont d’autant plus imbattables, que les voies de la Commune seront toutes revêtues d’ici à 2020. A preuve, sur un total de 81,76 km de voies à revêtir, il ne reste plus que 6,2 km à pourvoir soit en pavé, soit en bitume. En d’autres termes, 84 pour cent des voies étant revêtues, sur les 16 pour cent restant, les prévisions sont fixées à 4 km au moins à revêtir en 2018.
Réalisations financées par le budget communal
Pour ceux, qui ne le savaient pas, cher est le prix du bitume. Il avoisine 500 millions de FCFA par km. Ce qui demande, dès lors, des moyens colossaux aux collectivités territoriales. Or, les Mairies ne peuvent compter, que sur leurs propres budgets et, donc, sur leurs propres recettes. Ce qui n’est pas une sinécure pour nos Communes, dans la mesure où elles ne peuvent bénéficier de prêts bancaires. Malgré ces obstacles, le Conseil municipal de Treichville a réussi à financer les travaux de revêtement de ses voies en s’appuyant sur son propre budget. Ce n’est pas une prouesse, mais un savoir et un savoir faire conjugués par les acteurs du développement de notre Commune, qui ont su allier esprit d’équipe et esprit de travail. Deux facteurs indéniables, qui ont permis au budget communal de financer chaque année toutes les réalisations. A cela, il faut ajouter un plus, la présence du Premier Magistrat de la Commune au sein du Gouvernement. En effet, d’après certaines indiscrétions, que nous avons pu vérifier après recoupement et analogie, cette présence a milité pour beaucoup. Et pour cause, « lorsque vous avez quelqu’un dans le Gouvernement, c’est lui, à chaque fois, qui rappelle au cours des Conseils des Ministres ou du Gouvernement, à son collègue soit des infrastructures, soit des Finances de ne pas oublier les projets, les dossiers déposés sur sa table », confiait aux populations un cadre au cours d’une cérémonie dans une Commune d’Abidjan pendant la campagne municipale de 2012. Ce qui veut dire, que le fait pour Treichville d’avoir un Ministre aux côtés des autres Ministres a été un facteur très déterminant et demeure un atout à ne pas gâcher pour l’avenir en vue d’un développement harmonieux de la Cité n’zassa. Cité qui devient sous les mains du Ministre François Albert Amichia, Maire de la Commune et de son équipe, une « Commune modèle et moderne » enviée aujourd’hui de tous.
Renforcement de la mobilité
Les travaux de revêtement des voies en pavé ou en bitume, loin d’être une chimère, constituent un véritable renforcement de la mobilité dans la Commune pour le bonheur des populations et des automobilistes. Nul ne peut le nier, la circulation à Treichville est bonne et pratique sur l’ensemble de la Commune. Il est vrai que la rue 12 et les avenues 16 et 21 sont si prisées, que des embouteillages se créent aux heures de pointe. Cependant, toutes les autres voies sont fonctionnelles grâce aux réalisations du Conseil municipal, qui n’a de cesse à travailler en symbiose avec le District et l’Ageroute. A ce propos, des précisions méritent d’être faites. Il y a trois (3) sortes de voies dans la Commune. Celles dites d’intérêt national ou les voies primaires comme les boulevards, qui sont du ressort de l’Etat par le biais de l’Ageroute, les voies intercommunales ou secondaires dévolues au District autonome et les voies communales ou tertiaires sises précisément à l’intérieur des quartiers. Nombreuses, ce sont ces voies (au total 74, dont 47 rues, 27 avenues, sans tenir compte de la zone industrielle et du port), que la Commune doit revêtir. Et cette obligation est bien remplie, aujourd’hui, avec le Conseil municipal.
C’est pourquoi, nous convions tous les lecteurs à un voyage libre en mettant ici en exergue des tableaux et des images. Et cela, afin de laisser la place aux actes, parce qu’il est des moments où il est demandé silence à la parole. C’est ce que montrent, clairement, ces différents tableaux et les photographies qui les accompagnent.

ALLBERT ABALE
Commentaires


Comment