Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Situation sécuritaire à l’Ouest : Un commando armé sème la terreur dans un village, des morts

Publié le mercredi 4 avril 2018  |  Soir Info


Un commando armé pénètre dans un village, prend les populations en otage, fait des ports et des blessés puis quitte les lieux, laissant derrière lui des habitants traumatisés. C'est ainsi que l'on peut résumer le traumatisme vécu, le week-end pascal, par les populations de Guéhouo, village de la commune de Bangolo, dans la région du Guémon.

Nos sources rapportent que c'est aux alentours de 22 h, que quatre individus encagoulés et armés jusqu'aux dents, pénètrent au domicile de Yacouba T. Coulibaly, le directeur de l'école primaire de cette localité. Ces visiteurs indélicats trouvent le maître des lieux en compagnie d'un autre jeune. C’est alors qu'une vive altercation éclate entre les visiteurs et l'enseignant à qui ils vont démontrer qu'ils ne sont pas venus pour plaisanter. L'un des bandits tirent à bout portant dans les mollets de Yacouba Coulibaly qui s'écroule. Un autre tir part. Cette fois-ci, c'est la cuisse de l'agent de l'éducation nationale, qui est bousillée.

A lire aussi: Bangolo/ Des chefs se révoltent contre le colonel Loss et des militaires

Son épouse, qui assistait à cette scène de l'agression de son époux, tente de s'échapper. Un autre tir l'atteint au bras. Elle aussi, à son tour, s'écroule. Ayant la maîtrise totale de la situation, deux des gangsters entraînent M. Coulibaly dans sa chambre tandis que le reste de la troupe assure leur arrière, la main sur la gâchette. Quelques minutes plus tard, deux autres coups se font entendre. Une fois leur mission terminée, ces bandits investissent les rues de ce village, tirant dans tous les sens, criant à qui veut les entendre, qu'ils sont venus accomplir une mission. Cette mission étant, pour eux, salvatrice, car ayant débarrassé du village un dangereux personnage. Et que par conséquent, les habitants de ce village devraient plutôt les remercier. Tout cela en tirant en l'air. Ne pouvant supporter les bruits des armes, Kahou Gueladé Jeannette, une vieille dame de ce village, pique une crise. Malgré les soins de ses proches, elle succombera des suites de son mal.
... suite de l'article sur Soir Info

Commentaires


Comment