Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Affaire « prochaine libération de Simone Gbagbo» : La réaction du Fpi-camp Sangaré

Publié le jeudi 5 avril 2018  |  Soir Info
Procès
© AFP par ISSOUF SANOGO
Procès de l`ancienne première dame de Côte d`Ivoire Simone Gbagbo
Mardi 31 mai 2016. Abidjan. Procès de l`ancienne première dame de Côte d`Ivoire Simone Gbagbo à la Cour de justice pour crimes contre l`humanité.


« On n'est pas au courant de ce projet de loi d’amnistie ! On n'est pas au courant ! On n'est pas au courant ! Nous n'en sommes pas saisis. C'est le projet de qui ? Ne m'emmener pas là où je n'ai pas envie d'aller… ! On n'est pas au courant de ce projet de loi ! » a réagi, le mardi 3 avril 2018, en milieu de journée, Koné Boubakar, figure emblématique du camp Sangaré au Front populaire ivoirien (Fpi) lorsque nous l’avons interrogé par téléphone.

Ce natif de Sassandra, ancien Directeur du protocole de l’ex-président Laurent Gbagbo, de 2008 à 2011, fait partie des Gor (Gbagbo ou rien) présentés comme une cellule incarnant l’aile dure du Fpi. Elle est emmenée par Abou Drahamane Sangaré, un des fondateurs du parti, avec Laurent, Simone et bien d'autres personnalités. Quoique sibylline (difficile à comprendre) et laconique, la réaction de Koné Boubakar semble exprimer un état d'esprit... Une indignation certainement née de la détention et l'emprisonnement prolongés de ses camarades dont certains n'ont pas encore été présentés à un juge, plusieurs années après leur détention.
... suite de l'article sur Soir Info

Commentaires


Comment