Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

SGBCI, Meilleure Banque de Côte d’Ivoire

Publié le mardi 17 juillet 2018  |  SGBCI
SGBCI,
© Autre presse par SGBCI
SGBCI, Meilleure Banque de Côte d’Ivoire


Le groupe Société Générale a été désigné pour la première fois « Meilleure Banque en Afrique » et sa filiale SGBCI « Meilleure Banque de Côte d’Ivoire» pour la deuxième année consécutive par le magazine international EUROMONEY.
Cette distinction de prestige, cinquième récompense reçue cette année par SGBCI résulte d’une part, de ses performances financières, notamment l’augmentation de 12% du bénéfice net et l’accroissement de 25% des encours de crédit, et d’autre part, du lancement de « YUP » l’offre de mobile money du Groupe, solution à la problématique de l’inclusion financière. Cette offre qui n’est pas destinée exclusivement aux clients de SGBCI, permet de donner accès à une gamme complète de services transactionnels et financiers à une population non bancarisée.
Mme TINTORRI-NGUESSAN, représentant le DG de SGBCI à la cérémonie de remise des récompenses qui s’est tenue le mercredi 11 juillet à Londres, a dédié ce trophée aux clients, partenaires et collaborateurs SGBCI dont le travail d’équipe a hissé l’institution aux premiers rangs. Selon elle, cet Awards vient renforcer la position de leader historique de SGBCI et attester que les multiples initiatives prises pour améliorer la satisfaction clientèle sont reconnues.

A PROPOS DE SGBCI : Filiale ivoirienne du groupe financier international Société Générale, SGBCI est implantée en Côte d’Ivoire depuis 1962. Avec plus de 1000 collaborateurs, 70 points de vente, plus de 120 distributeurs automatiques, et plus de 15% de part de marché en emplois et ressources, elle est le leader incontesté du secteur bancaire ivoirien et UEMOA. Elle contribue fortement au développement de l’économie ivoirienne en accompagnant l’ensemble des acteurs, ménages et entreprises, et l’état.
Commentaires


Comment