Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Lutte contre la précarité des commerçants : le Ministère en charge du Commerce propose une mutuelle pour les acteurs du secteur

Publié le mardi 17 juillet 2018  |  Ministères
Lutte
© Ministères par DR
Lutte contre la précarité des commerçants : le Ministère en charge du Commerce propose une mutuelle pour les acteurs du secteur
« Le commerce est un outil précieux pour l’économie de la Côte d’Ivoire », indiquait en substance le Directeur de Cabinet Narcisse Sepy Yessoh qui représentait, le mardi 17 juillet 2018, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, à l’atelier de vulgarisation du rapport de l’étude de faisabilité pour la création de la mutuelle des commerçants de Côte d’Ivoire.


« Le commerce est un outil précieux pour l’économie de la Côte d’Ivoire », indiquait en substance le Directeur de Cabinet Narcisse Sepy Yessoh qui représentait, le mardi 17 juillet 2018, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, à l’atelier de vulgarisation du rapport de l’étude de faisabilité pour la création de la mutuelle des commerçants de Côte d’Ivoire.

Pour le Directeur de Cabinet, en effet, le commerce demeure un gros pourvoyeur d’emplois, d’autant qu’il représente 30% du PIB et 40% de la population active. « Dès sa prise de fonction, le Ministre en charge du Commerce a initié des réformes, en vue de sortir les commerçants de la précarité », soutient M. Narcisse Sepy Yessoh. Bien entendu, il précise que la carte de commerçant et la mutuelle des commerçants figurent en lettres d’or parmi ces réformes.

A juste titre, il salue l’étude réalisée par le cabinet Ernst et Young, de laquelle une solution durable sera trouvée à la vulnérabilité des commerçants de Côte d’Ivoire qui, selon lui, travaillent encore dans des conditions difficiles. « Nous attendons vos contributions et échanges sans passion et sans tabou pour avoir des données essentielles à la formalisation de la volonté finale du Gouvernement », indiquait-il à l’endroit des participants à cet atelier.
Faut-il le rappeler, la réalisation de la présente étude vise à répondre aux difficultés constatées dans le secteur du commerce.

Au nombre desquelles, la vulnérabilité des commerçants détaillants ou petits commerçants face aux risques liés à l’activité commerciale tels que les incendies de marchés, les inondations, les accidents, les destructions de marchandises, les décès et les vols. A terme, il s’agit de formaliser les acteurs du commerce et les intégrer au système de protection, à travers les micro-assurances par corporation.

Commentaires


Comment