Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le préfet du Tchologo appelle à des élections locales apaisées et sans violence

Publié le mercredi 8 aout 2018  |  AIP


Ferkessédougou- Le préfet de la région du Tchologo et du département de Ferkessédougou, Kouamé Koffi, a appelé ses administrés à s'engager pour des élections locales apaisées et sans violence, en vue de la préservation de la paix et de la cohésion sociale.

Mardi, s'adressant aux populations de Ferkessédougou à la place Alassane Ouattara à l'occasion de la célébration de la fête de l'indépendance, le préfet a fait savoir que les élections locales du 13 octobre prochain fera le choix des conseillers régionaux et municipaux.

"Un choix qui ne manquera pas de déchaîner les passions, eu égard à l'importance de l'événement. Il s'agit d'élections de proximité, particulièrement sérieuse", a-t-il indiqué, ajoutant que celles-ci seront l'occasion de "jauger le niveau de notre maturité démocratique en démontrant partout dans le pays qu'on peut aller aux urnes de manière pacifique. Comme ce fut le cas à la présidentielle de 2015".

Le préfet Kouamé Koffi a rassuré que la Commission électorale indépendante est à pied d'œuvre, en vue d'organiser des scrutins libres, justes, ouverts et transparents.

Il a donc demandé aux populations, aux élus et aux candidats de s'engager pour des élections apaisées et sans violence.

"Du côté des populations, il faudrait respecter le droit à la différence, privilégier les débats d'idées, avant, pendant et après ces élections, il faudrait demeurer serein et courtois. Les résultats sortis des urnes devant être respectés par tous, au cas échéant, mis en cause en suivant la procédure prévue, à cet effet, par les textes", a-t-il ajouté.
L’autorité administrative a conseillé d’éviter de recourir à la violence. "La préservation de la paix et de la cohésion sociale que nos dirigeants appellent chaque jour de tous leurs vœux est à ce prix", a-t-il fait savoir.

La célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d'Ivoire s'est déroulée dans la joie et dans l'allégresse, avec le cérémonial militaire suivi du défilé des couches socioprofessionnelles.
Elle a été également l'occasion pour les sapeurs-pompiers civils et l'escadron 2/4 de la gendarmerie de Ferkessédougou de faire des exercices de simulation, en vue d'assurer les populations de leur savoir-faire professionnel.

Ti/kp

Commentaires


Comment