Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une grève des ouvriers de la CNCTPC bloque les travaux de bitumage de la route Odienné-Gbéléban

Publié le vendredi 9 novembre 2018  |  AIP


Odienné - Une grève, depuis lundi, des ouvriers de la compagnie nationale chinoise des travaux de pont et chaussées (CNCTPC) bloque les travaux de bitumage de la route Odienné-Gbéléban, a constaté, vendredi, l'AIP.

Les ouvriers du chantier de bitumage de la route Odienné-Gbéléban dénoncent des salaires précaires et l’absence de délégué du personnel.

"Depuis plusieurs mois nous ne savons pas à qui soumettre nos préoccupations. Plus grave, tous les employés (plus de 200) sont des journaliers et ne peuvent percevoir que des montants dérisoires entre 15 000 et 35 000f par mois. Nous trouvons cela inadmissible et nous souhaitons que les choses changent pour nous permettre de gagner plus", a dénoncé Fofana Mory l’un des employé de la CNCTPC.

Les contrats de travail, selon les employés, auraient été modifiés, depuis plusieurs mois par les dirigeants de leur entreprise et quatre délégués du personnel dont Fofana Sekou licenciés.

Pour la partie chinoise, il n’est plus question d’élire des délégués sur le chantier au regard de l’expérience vécue avec les anciens délégués qui, selon eux, passaient leur temps à inciter à la grève. Mais l’inspecteur du travail d’Odienné leur a adressé une mise en demeure en vue de la régularisation de la situation des ouvrier notamment la révision des contrats et l’élection de délégués du personnel.

(AIP)

ss/ask
Commentaires


Comment