Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Environnement : le plan d’opération 2019 du Parc de Taï validé

Publié le samedi 24 novembre 2018  |  AIP
Abidjan
© AFP
Abidjan aménage son parc national délaissé depuis des années
La Côte d`Ivoire a lancé vendredi le projet d`aménagement du parc national du Banco, vaste espace de biodiversité de près de 3.500 hectares en plein Abidjan, mais délaissé et dégradé durant la décennie de crise qu`a connue le pays.


San Pedro - La direction générale de l’office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), la direction de zone Sud-Ouest de l’OIPR et leurs partenaires de gestion du parc national de Taï (PNT), ont organisé, de mardi à vendredi, à San Pedro, un atelier d’élaboration du plan d’opération 2019 dudit parc, précédé d’un bilan du plan de 2018.

Responsables nationaux de l’OIPR, autorités préfectorales de la zone Sud-ouest, gestionnaires du Parc de Taï, représentants de la Coopération internationale allemande (GIZ), responsables d’ONG, conseillers régionaux, magistrats, universitaires, et représentants des populations riveraines, ont pris part à cette session, dont les travaux ont permis de dégager les axes principaux et le programme d’activités pour une meilleure gestion et conservation du PNT.

Selon le représentant du directeur général de l’OIPR, Col Kouamé N’Dri Pascal, de la direction technique de l’OIPR, les six programmes de gestion du PNT ont été reconduits dans le plan d’opération 2019, qui connaît des innovations sur lesquelles des accents particuliers seront mis.

Au niveau de la surveillance du parc, « de nouveaux outils seront développés, notamment la surveillance aérienne, et il y a également de nouvelles approches pour le suivi écologique avec l’utilisation des caméras trap pour monitorer la faune et ainsi répertorier et faire les inventaires des animaux de jour comme de nuit », a précisé Col Kouamé Pascal.

Au niveau du programme 3, les actions en faveur des populations riveraines du parc, un renforcement des actions est prévu pour des appuis en équipements et aides socio-économiques. Concernant la communication et l’éco-tourisme, une dotation en matériel et un programme de communication adapté sont prévus pour mieux faire connaître le parc et les activités autour de sa gestion.

Le bilan des activités note que le Plan d’aménagement de 5 ans, de 2014-2018, a été réalisé à plus de 70%, et les activités prévues au titre de l’année 2018, dans le cadre du plan d’opération 2018, ont connu une performance oscillant entre 75 et 80%, selon les activités. Un nouveau Plan d’aménagement est en cours d’élaboration, pour un programme de gestion du PNT sur 10 ans, de 2019 à 2028, a-t-on appris.

D’une superficie totale de 536 000 ha, le Parc national de Taï représente le plus grand bloc de forêt tropicale primaire sous protection de toute la zone ouest-africaine, soit 50% de la superficie totale. Il est composé d’une diversité biologique assez riche et contribue à un bon équilibre de l’écosystème de la région, avec une bonne pluviométrie dans le Sud-ouest de la Côte d’Ivoire, faisant de cette région la principale productrice de cacao, à savoir 40% de la production nationale et 16% de la production mondiale.

jmk/ask
Commentaires


Comment