Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Développement industriel : le Ministre Souleymane Diarrassouba félicite le groupe Carré d’or pour ses investissements en faveur de l’employabilité en Côte d’Ivoire

Publié le lundi 11 fevrier 2019  |  Ministères
Développement
© Ministères par DR
Développement industriel : le Ministre Souleymane Diarrassouba félicite le groupe Carré d’or pour ses investissements en faveur de l’employabilité en Côte d’Ivoire
Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a procédé, le vendredi 08 février 2019, à l’inauguration officielle de l’usine Tomates de Côte d’Ivoire (Tomaci) du groupe Carré d’or.


Le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a procédé, le vendredi 08 février 2019, à l’inauguration officielle de l’usine Tomates de Côte d’Ivoire (Tomaci) du groupe Carré d’or. Il en a profité pour féliciter les dirigeants de ce groupe d’entreprises dont les investissements contribuent à créer des emplois.

Pour le Ministre en charge de l’Industrie, les investissements sont consécutifs aux importantes réformes structurelles et sectorielles du Gouvernement ivoirien, dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de développement industriel de la Côte d’Ivoire, en vue de créer un environnement institutionnel, réglementaire et juridique favorable pour accompagner le secteur privé.

Au nombre de ces réformes, l’assainissement du cadre macroéconomique, à travers l’assainissement des finances publiques, la maîtrise du déficit, de la dette et du compte courant extérieur ; la mise en place du Tribunal de Commerce d’Abidjan depuis 2012 dont la Cour d’Appel a été installée en mai 2018, pour régler de façon diligente les contentieux liés aux affaires ; l’amélioration de l’environnement des affaires dans le cadre de la facilitation de création et de développement des entreprises qui a permis à la Côte d’Ivoire d’être classée parmi dix meilleurs pays réformateurs du monde dans le Rapport Doing Business 2019 ; l’incitation à l’investissement, à travers l’adoption d’un nouveau Code des investissements plus incitatif en 2018 qui renforce la compétitivité des entreprises ; le renforcement du cadre de concertation entre l’Etat et le Secteur Privé et la mise en place d’un cadre institutionnel et juridique adéquat pour la promotion des Partenariats Publics-Privés en mars 2018 ; la mise en œuvre, en cours, du Programme National de Restructuration et de Mise à Niveau des entreprises industrielles à travers l’Agence pour le Développement de la Compétitivité des Industries en Côte d’Ivoire ; la réhabilitation des zones industrielles existantes. Et enfin, la création en cours, de la nouvelle zone industrielle d’Akoupé-Zeudji d’une superficie totale de 940 hectares au poste Kilomètre 24 à la sortie nord-ouest d’Abidjan, et de nouvelle zones industrielles à l’intérieur du pays, notamment à Yamoussoukro, Bonoua, Bouaké, Korhogo, Bondoukou, Séguéla, etc.

« La nouvelle unité industrielle du Groupe Carré d’Or, représente un investissement d’environ 20 milliards de francs CFA pour une capacité installée de 60 000 tonnes par an pour le concentré de tomate et de 35 000 tonnes par an pour les produits de conserverie. Ce qui permet de créer 360 emplois et génère un chiffres d’affaires de plus de 30 milliards de francs CFA », a noté le Ministre Souleymane Diarrassouba.
Bien évidemment, avec cette nouvelle unité industrielle, le Groupe Carré d’Or accroît de manière importante l’ensemble de ses investissements en Côte d’Ivoire et porte son chiffre d’affaires à plus de 600 milliards Fcfa avec un effectif de 7500 emplois directs, dont 200 au niveau de la nouvelle usine.
Faut-il le rappeler, la production de tomates fraîches en Côte d’Ivoire est passée de 34 734 tonnes en 2013 à 44 078 tonnes en 2018, soit une hausse d’environ 31%. Sur la même période, les importations de concentré de tomate ont baissé de 30%, passant de 21 033 tonnes en 2013 à 14 818 tonnes en 2017. Ces importations entraînent des sorties de devises qui impactent négativement notre balance de paiement.

« Il apparait urgent d’inverser cette tendance en substituant à ces importations une production locale pour satisfaire la demande nationale, voire viser le marché régional. C’est pourquoi, cette initiative prise par le groupe Carré d’Or d’implanter cette nouvelle unité industrielle correspond aux orientations stratégiques de la politique industrielle dont l’un des axes majeurs est la production de biens de grande consommation, afin de répondre efficacement aux besoins des populations », a soutenu le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME.
Commentaires


Comment