Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Conseil municipal de Bonon : L’équipe sortante laisse une ardoise de plus de 200 millions de Fcfa

Publié le lundi 11 fevrier 2019  |  L'Héritage


« Nous sommes au service de la population. Pour cela, nous devons collaborer avec nos parents, avoir à l’esprit de travailler pour le développement. Cet esprit doit nous habiter tous au même niveau pour la réussite de la mission dévolue à notre collectivité.

Tous les conseillers municipaux ont le même devoir. Il ne faudrait pas que le problème de poste affaiblisse notre ardeur au travail », a indiqué Yacouba Koné, maire du conseil municipal de Bonon,  lors de la première session ordinaire tenue le 05 Février 2019 au  centre culturel. Pour cette première session ordinaire, il y avait 41 conseillers présents sur 43 donc 02 absents. Cette réunion, présidée par le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias, avait à l’ordre du jour, informations, lecture et adoption du procès verbal de l’élection du maire et des adjoints du 17 Décembre 2018, lecture du procès verbal de la municipalité du 22 Janvier 2019, règlement intérieur, mise en place des commissions  avec les membres qui devront les animer et questions diverses.

Le maire Yacouba Koné a procédé à la présentation des commissions techniques.  « Le bureau du conseil définira le cahier de charges des commissions qui ont réfléchi aux projets. Nous devons nous mettre au travail pour mériter la confiance que les populations ont placée en nous. C’est aux parents eux-mêmes de prendre des décisions par rapport au développement de leurs villages, de la commune. Nous sommes mis en mission pour eux et en leur nom».

Après l’exposé liminaire du maire Yacouba Koné, la parole a été donnée aux conseillers municipaux et à l’auditoire pour se prononcer. Des débats francs, fraternels et enrichissants ont permis à l’équipe municipale de faire comprendre à tous le bien fondé et les retombées attendues qui prennent en compte l’éducation, la santé, la voirie, l’hydraulique villageoise, l’électrification de 22 sous quartiers, la salubrité, la construction d’un centre social et les actions sociales. Il ressort  aussi des travaux de ce premier conseil, que la  municipalité hérite  d’un déficit de 136.911.059 F CFA, d’un reste à payer de 65.041.084 F CFA et d’une dette de 24.316.365 F CFA soit un total de 226.268.508 E CFA laissée par l’équipe sortante. A l’issue de ce premier conseil municipal, le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias a exhorté les conseillers municipaux à travailler dans un esprit de cohésion pour le développement de la localité, en vue du bien-être de la population.


Y. K.  Correspondant Réqional
Commentaires


Comment