Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Un cadre de la santé préconise le dépistage "actif" de la lèpre

Publié le lundi 18 fevrier 2019  |  AIP


Korhogo– Le chef du district sanitaire de Korhogo I, Dr Assi Grégoire, préconise d’associer des activités de "dépistage actif" de la lèpre au "dépistage passif" en cours dont les résultats ne reflètent pas la réalité de la maladie dans la circonscription sanitaire.

Le dépistage actif consiste, pour le personnel qualifié, à se rendre dans les communautés pour des consultations dermatologiques de masse alors que le dépistage passif est le fait d’attendre que des personnes viennent d’eux-mêmes dans les centres de santé, a expliqué Dr Assi, à l’occasion de la célébration de la 66ème journée mondiale des lépreux, dimanche, à Korhogo

Sur la base de la méthode passive, le district sanitaire de Korhogo dénombre 14 malades de la lèpre en traitement début 2019, a-t-il indiqué, dimanche.

Quarante-sept malades dont 21 nouveaux cas avaient été suivis au cours de l’année 2018. Vingt-cinq d’entre eux sont guéris, quatre sont perdus de vue, trois ont été transférés à d’autres districts sanitaires et un est décédé des suites d’une autre maladie, a détaillé Dr Assi.

Il exhorté la population à se rendre immédiatement dans le centre de santé le plus proche pour se faire dépister en cas d’apparition d’une ou plusieurs tâches suspectes sur la peau, assurant que la médecine moderne guérit la lèpre en six ou 12 mois, selon sa forme.


kaem/ask
Commentaires


Comment