Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Enseignement supérieur: Les présidents et recteurs d’Université préoccupés par les questions du genre

Publié le jeudi 21 fevrier 2019  |  Abidjan.net
Enseignement
© Abidjan.net par DA
Enseignement supérieur: Les présidents et recteurs d’Université préoccupés par les questions du genre
La promotion du genre dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique occupera une place de choix à l’assemblée générale de la Conférence des recteurs des universités francophones d’Afrique et de l’Océan Indien (Crufaoci) qui se tient depuis le lundi 18 février à Yamoussoukro. Ce, autour du thème « Promotion du genre dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Afrique ».


La promotion du genre dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique occupera une place de choix à l’assemblée générale de la Conférence des recteurs des universités francophones d’Afrique et de l’Océan Indien (Crufaoci) qui se tient depuis le lundi 18 février à Yamoussoukro. Ce, autour du thème « Promotion du genre dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Afrique ».

En effet, il ressort que malgré les politiques mises en place par les gouvernements du monde, l’Afrique noire francophone demeure encore à la traîne dans la marche vers l’équité et le développement inclusif. Il s’agira donc de sensibiliser durant ses assises, les acteurs clés de la gouvernance universitaires d’une part ; et d’’autre part, mettre en place des stratégies idoines pour l’augmentation de la proportion des filles dans les filières académiques et des femmes dans la gouvernance universitaire. Divers sous-thèmes seront traités à cet effet. A savoir, « l’état des lieux du genre dans l’espace Cames », le « Changement de mentalité pour une prise en compte du genre dans les politiques de développement », « l’approche genre », « la mise en œuvre de l’approche genre dans les institutions universitaires : Exemple de l’UNIGE ». A cela, s’ajoute une formation sur la promotion du genre en milieu universitaire.

« Comme innovation majeure, la Crufaoci s’engage à promouvoir le genre comme facteur de développement de nos universités(…) Nous sommes engagés dans la problématique de la consolidation de la nouvelle gouvernance universitaire dans notre espace. Laquelle sera enrichie d’expériences enrichissantes croisées que nous mettrons à profit pour proposer à la société une université qui répond efficacement aux impératifs catégoriques de développement de nos communautés nationales et qui anticipent sur les défis complexes du futur. Elle met en avant la promotion du genre gage de l’excellence au sein de l’enseignement supérieur », a déclaré la présidente de la Crufaoci, Pr Abiba Tidou Epouse Koné, présidente de l’Université Lorougnon Guédé de Daloa. Puis d’inviter ses paires à s’approprier la promotion du genre. « Chers membres de la Crufaoci, une fois de retour dans vos universités respectives, nous vous souhaitons une amélioration de votre gouvernance à travers la promotion du genre et la démarche qualité qui devraient être plus lisible et visible. La rencontre de l’Inp-Hb de Yamoussoukro doit être inscrite dans les annales de la Crufaoci comme un nouveau départ pour l’avènement des universités de troisième génération en Afrique et dans l’Océan Indien », a-t-elle ajouté.

Signalons que cette assemblée générale de la Conférence des recteurs des universités francophones d’Afrique et de l’Océan Indien a été présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Abdallah Mabri Toikeusse.

DA et DD
Commentaires


Comment