Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le préfet du Bounkani annoncée à une réunion sur la sécurisation des frontières avec le Ghana et le Burkina Faso

Publié le mardi 12 mars 2019  |  AIP


Bouna- Le préfet de région du Bounkani, préfet de département de Bouna, Joseph Kpan Droh, prendra part, mercredi, à Wa, au Ghana, à une importante réunion portant sur diverses questions liées à la sécurisation des frontières de la Côte d'Ivoire avec le Burkina Faso et le Ghana.

Il s'agit du contrôle du flux migratoire, de l'orpaillage clandestin avec le trafic de produits dangereux (cyanure, mercure), de l'infiltration dans le parc national de la Comoé, des mouvements transfrontaliers illégaux de déchets industriels, du commerce illicite et de l' utilisation de produits obsolètes.

La rencontre vise à mettre en œuvre une série d'actions stratégiques et opérationnelles avec les parties prenantes pour une sécurisation davantage accrue de ces frontières.

En novembre 2018, une importante opération de sécurisation transfrontalière dénommée “Koudanlgou”, mobilisant près de 2000 hommes issus de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Ghana s'était effectuée de part et d’autre des frontières de ces Etats, dans le Nord-Est du pays.

La zone d’intervention se situait au confluant des trois frontières sur près de 2700 km², un espace réputé comme zone de grands trafics illicites de tous genres. L’opération visait donc à mener dans ce périmètre transfrontalier des actions de lutte contre le terrorisme, la contrebande, la transhumance, l’orpaillage clandestin, les vols à main armée, le trafic de drogues et divers produits et substance illicites, rappelle-t-on.

Depuis lors, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, a annoncé la tenue régulière de rencontres transfrontalières pour pousser des réflexions sur les questions liées à tous ces phénomènes.


on/tad/fmo
Commentaires


Comment