Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Enseignement supérieur/Système LMD : Remise de guides aux enseignants-chercheurs et des plaquettes d’appropriation du système aux étudiants

Publié le jeudi 14 mars 2019  |  Abidjan.net
Enseignement
© Abidjan.net par Job
Enseignement supérieur/Système LMD : Remise de guides aux enseignants-chercheurs et des plaquettes d’appropriation du système aux étudiants
Mercredi 13 mars 2019. Université Nangui Abrogoua (UNA) d’Abobo. cérémonie de remise des guides pédagogiques LMD (Licence Master Doctorat) et des plaquettes d’appropriation du système LMD, produits respectivement, à l’attention des enseignants-chercheurs et des étudiants


La cérémonie de remise des guides pédagogiques LMD (Licence Master Doctorat) et des plaquettes d’appropriation du système LMD, produits respectivement, à l’attention des enseignants-chercheurs et des étudiants, s’est déroulée ce mercredi 13 mars, à l’Université Nangui Abrogoua (UNA) d’Abobo. Cette cérémonie a été présidée par le ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de recherche scientifique, Dr Abdallah Mabri Toikeusse, assisté de S.E. Gilles Huberson, Ambassadeur de France, avec l’appui financier du C2D (Contrat de désendettement et de développement).

Une affluence remarquable de représentants d’institutions financières partenaires du secteur éducation-formation et des élites de la communauté scientifique ivoirienne, a également rehaussé l’image de cette cérémonie, qui symbolise la poursuite du processus bien engagé de la mise en œuvre du système LMD.

En effet, dans le cadre du projet d’Appui à la modernisation et à la réforme des universités et grandes écoles (AMRUGE-CI), élaboré dans le cadre du C2D, la coopération franco-ivoirienne ne cesse d’impacter positivement le développement de l’enseignement supérieur et la recherche en Côte d’Ivoire.

Rappelant que depuis 2012, les établissements publics et privés du supérieur ont basculé vers le système académique international (LMD), le ministre Abdallah Mabri, a souligné qu’il a été question d’un changement de paradigme en proposant un nouveau dispositif. Dans le but ‘’d’améliorer la gouvernance des établissements, restructurer et reconfigurer les curricula pour les professionnaliser, engager un
programme national d’appropriation de cette réforme par les étudiants, former le personnel administratif et technique aux nouveaux outils de gestion académique de la mise en œuvre du LMD’’.

Selon lui, chacun aura compris que la mise en œuvre efficiente du LMD implique un préalable indispensable, relatif à la création d’un environnement propice au déploiement de cette réforme. « A ce propos, je voudrais m’adresser aux étudiants, aux enseignants-chercheurs, aux chercheurs ainsi qu’au personnel administratif et ici présents. Pour leur dire qu’en plus des appuis multiples et multiformes que nous
apportent les partenaires au développement, l’Etat a consenti un effort financier sans précédent pour le développement de notre système d’enseignement supérieur et de recherche », a déclaré le ministre de l’Enseignement supérieur. Cependant, n’a-t-il pas manqué de faire savoir que l’objectif de créer un environnement propice à la mise en œuvre du LMD n’est pas encore atteint et que des efforts doivent être
poursuivis dans ce sens.

Quant à l’Ambassadeur, S.E. Gilles Huberson, il a rappelé qu’à travers son engagement à soutenir la réforme LMD, la France est au service de la Côte d’Ivoire dans les domaines de la formation et l’enseignement supérieur. « Cette réforme est de grande ampleur, car elle rend le dispositif de formation plus flexible. Elle lui permet de s’adapter rapidement aux évolutions des besoins du marché du travail.

Elle met l’étudiant au centre du système pour lui donner davantage d’opportunités. Elle prévoit une grande professionnalisation des formations avec un recours aux stages en entreprise », a-t-il confirmé. Au-delà de ces aspects techniques, S.E. Gilles Huberson, a indiqué que cette réforme est majeure car elle permet à la Côte
d’Ivoire de s’aligner sur les standards internationaux et faciliter la reconnaissance des diplômes ainsi que la mobilité des étudiants.

En outre, d’autres voix telles que celles du représentant de la Mairie d’Abobo, du président de la conférence des présidents des universités, et surtout du président de l’Université Nangui Abrogoua, Pr Tano Yao, se sont faites entendre pour traduire l’immense joie des acteurs du monde académique à recevoir ce jour ces documents essentiels pour l’appropriation effective du système LMD.

JOB
Commentaires


Comment