Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Le premier dépôt régional de vaccins inauguré dans la 2è ville ivoirienne

Publié le vendredi 29 mars 2019  |  APA
Lutte
© Abidjan.net par PR
Lutte contre le tabagisme: plaidoyer du chanteur Alpha Blondy auprès du ministère de la santé
Abidjan le 27 mars 2019. Alpha Blondy été reçu ce mercredi en audience par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Aka Aouélé afin qu`il soit désormais mentionné sur les paquets de cigarettes en Côte d’Ivoire, des messages ou des dessins traitant des méfaits du tabac.Photo : Aka Aouélé, le ministre de la santé et de l’hygiène publique


Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé a procédé, jeudi, à Bouaké, dans le Centre-Nord ivoirien, à l’inauguration du dépôt régional des vaccins et consommables du Programme élargi de vaccination (PEV), le premier du genre installé à l’intérieur du pays, après le dépôt national d’Abidjan, a constaté APA sur place.

Financé par Gavi, l’Alliance du vaccin avec l’appui technique du Fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef) à travers la direction de coordination du Programme élargi de vaccination (PEV), ce dépôt s’inscrit dans le cadre de l’autonomisation et de l’amélioration de la chaine d’approvisionnement du PEV.

Premier du genre à être inauguré sur une série de 6 autres en attente dans les districts sanitaires d’Abengourou (Est), Daloa (Centre-Ouest), Divo (Sud), Korhogo (Nord), Man (extrême Ouest) et Soubré (Sud-Ouest), le dépôt régional de Bouaké est composé de quatre chambres froides positives d’une capacité de 40m³ brute.
l permettra entre autres, selon le Directeur coordonnateur du PEV, Pr Daniel Ekra, de conserver à une température adéquate les vaccins nécessaires pour la vaccination des cibles de son programme, composés des enfants de 1 à 11 mois et des femmes enceintes du district de la Valée du Bandama, comprenant entre autres les départements de Bouaké, Béoumi, Sakassou, Botro, Katiola, Dabakala, Niakaramadougou, M’Bahiakro et Prikro.

« La vaccination est reconnue comme l’une des stratégies les plus efficaces pour améliorer le niveau de santé des populations, notamment celui des couches les plus vulnérables », a fait remarquer à sa prise de parole, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Eugène Aka Aouélé.

En outre, poursuit-il, « la quête de cet objectif de santé dans le domaine de la vaccination requiert des dispositions particulières à savoir un approvisionnement soutenu et ininterrompu en vaccin de bonnes qualités, une chaîne de froid de bonne qualité qui comprend l’ensemble du matériel, de l’équipement et des méthodes utilisés pour conserver les vaccins dans la plage de température allant de 2⁰ à 8⁰ et ce depuis leur fabrication jusqu’à leur administration ».

D’où selon lui, tout l’intérêt de ce dépôt qui vient ainsi trouver une réponse à la perspective de mise en œuvre du programme social du gouvernement décidé par le président de la République dans son message à la Nation le 31 décembre dernier.

« La vision du président de la République est clair, il s’agit de développer une croissance économique qui génère le bien-être social avec un service public accessible, efficace et de qualité », a dit M. Aouélé, ajoutant que la déclinaison du volume de vaccination du Programme social du gouvernement impose des objectifs opérationnels que sont la consolidation des acquis et la continuité dans le renforcement du système de vaccination.
Ce qui garantira selon lui, la disponibilité et la permanence des vaccins, réduisant ainsi la mortalité maternelle et infantile en vue de qualifier la Côte d’Ivoire au millénium Challenge corporation.

Avant M. le ministre, la représentante adjointe de Unicef Côte d’Ivoire, Dr Sophie Leonard s’est dite heureuse d’avoir contribuer à la réalisation de ces sept pôles régionaux de distribution qui « permettront désormais de desservir plus aisément et plus efficacement les districts sanitaires du pays et leurs centres de santé » et ce, trois ans seulement après l’inauguration du dépôt national de vaccin qui a « marqué un tournant majeur dans le renforcement des capacités du pays en matière de chaîne d’approvisionnement des vaccins et intrants de vaccination ».

CK/ls/APA
Commentaires


Comment