Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Des séances de dépistage du cancer du col de l’utérus à Yamoussoukro

Publié le jeudi 18 avril 2019  |  AIP


Des séances de dépistage du cancer du col de l’utérus, à Yamoussoukro, ont été initiées, mercredi, à Yamoussoukro, à l'apothéose de la caravane de la santé de la Jeune chambre internationale (JCI) locale démarrée le 9 avril.

Ces séances de dépistage ont concerné plus d’une centaine de femmes. Elles ont été chaque fois précédées par une sensibilisation du professeur titulaire de Gynécologie-obstétrique, Antoine Djanhan Yao, afin de susciter leur prise de conscience effective sur le cancer du col de l’utérus.

Le spécialiste en andrologie à l’Université Alassane Ouattara a rappelé l’importance de la prévention et du dépistage du cancer col de l’utérus. Il a expliqué que le cancer du col de l’utérus est le cancer le plus fréquent en Côte d'Ivoire sur le plan gynécologique. La pathologie est causée essentiellement par deux virus, à savoir le virus du papillome humain (HPV) et l’Herpex simplex type 2.

Selon l’OMS, le cancer du col de l’utérus est l’une des principales causes de mortalité chez les femmes dans le monde. Un demi million de nouveaux cas de cancer du col utérin sont diagnostiqués chaque année dans le monde et environ 310.000 femmes décèdent de cette pathologie. Neuf décès sur 10 dus au cancer du col de l’utérus concernent des femmes vivant dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

« Ce cancer est dû à un comportement sexuel irresponsable. Il survient après un rapport sexuel. Il se signale essentiellement par des saignements après des rapports sexuels ou de toilettes intimes », a fait savoir Pr Djanhan Yao.

Pour se protéger contre le cancer du col de l’utérus, il faut accepter de se faire dépister tôt pour mieux se soigner ou se faire vacciner pour les filles qui n’ont jamais eu de rapports sexuels. « On peut vacciner la jeune fille à partir de trois ou cinq ans », a indiqué le professeur Djanhan qui a fait noter qu’il existe deux types de vaccin le Gardasil et le Cervarix.

En ce qui concerne les femmes qui ont déjà eu des rapports sexuels, la méthode d’inspection visuelle avec l’acide acétique (IVA) ou le dépistage par frottis, sont recommandés tous les trois ans jusqu’à 65 ans.

Le président exécutif 2019 de la JCI Yamoussoukro, Roméo Djan, a indiqué que la caravane de santé est l’une des actions principales de la fin de sa mandature. « Elle s’inscrit dans le cadre de la philosophie de la JCI visant à prendre soin des membres de notre communauté et de la personne humaine qui est la plus précieuse des richesses ».

(AIP)

nam/ask
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment