Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

Inter : La FAO souligne l’énorme potentiel de la génétique dans l’aquaculture en vue d’améliorer la sécurité alimentaire

Publié le dimanche 25 aout 2019  |  AIP
Une
© Le Nouveau Consommateur Hebdo par DR
Une vue de poisson dans un marché


Abidjan– Un meilleur usage des améliorations génétiques dans le domaine aquacole permettra de stimuler durablement l’approvisionnement alimentaire des prochaines générations, souligne l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture la (FAO) dans un rapport publié vendredi.

Le monde entier connait une hausse progressive de la demande de poissons et de produits à base de poissons avec très peu d’aliments supplémentaires, de terres, d’eau ou encore d’autres intrants, fait savoir le rapport de la FAO.

“C’est pourquoi il est essentiel de protéger et de poursuivre le développement des ressources génétiques aquatiques de la planète afin de permettre aux organismes de croître, de s’adapter aux impacts humains et au changement climatique, afin qu’ils puissent résister aux maladies et aux parasites et continuer à évoluer en vue d’atteindre les Objectifs de développement durable et de parvenir à un monde libéré de la faim”, a déclaré le directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu.

La possibilité d’augmenter de manière significative et durable la production aquacole grâce à une gestion stratégique et au développement de plus de 550 espèces actuellement utilisées dans la filière aquacole y est mentionné. Nous élevons en grande partie des poissons sauvages sachant que 45% des espèces de culture sont très peu différentes de leurs homologues sauvages, poursuit-il.

Cette étude émane de l’Etat des ressources génétiques aquatiques mondiales pour l’alimentation et l’agriculture, qui passe en revue l’utilisation des ressources génétiques aquatiques au niveau des pêches de capture et de l’aquaculture, dans des zones sous juridiction nationale. Il s’agit du premier rapport de ce genre se basant sur les informations fournies par 92 pays représentant à eux 96 pour cent de la production aquacole mondiale et plus de 80 pour cent des pêches de capture mondiales.

L’aquaculture se positionne loin derrière l’agriculture terrestre – que ce soit les cultures ou l’élevage – en termes de qualification, de domestication et d’amélioration de ses ressources génétiques pour la production alimentaire, selon la FAO.

(AIP)

eaa/ask
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment